Expressions A

Signification

Avoir un cheveux sur la langue décrit une action de zozoter, zézayer légèrement.

 

Origine

Expression française dont les origines ne sont pas précises mais elle semblerait facile à expliquer. En effet, la comparaison viendrait tout simplement de la manière dont on prononce les mots quand on aurait quelque chose de gênant dans la bouche, même si c’était un cheveux.

A titre d’exemple, les termes prononcés vont subir des transformations à savoir que les « j » se prononceront en général « z » et les « CH » se transformeront en « S ». C’est pour cela que le fait d’avoir un cheveux sur la langue prendra le sens d’avoir un défaut dans la prononciation des mots.

 

Signification

Avoir bon pied, bon oeil, expression qui veut dire : avoir une allure vive et alerte.

 

Origine

Afin de mieux comprendre les origines de notre expression française qui remonte à la fin du XVIIème siècle, il faudrait commencer par constater ce qu’elle a pu exprimer à travers les époques.

« Avoir bon pied, bon œil » a existé au moyen-âge et prenait le sens d’« avec franchise ». Le sens a évolué à partir du XVI pour exprimer l’idée d’aller de bon pied. Or, avoir bon pied c’est en d’autres termes, être en mesure de marcher le plus rapidement possible et avoir bon œil est équivalent à avoir une excellente vue. C’est pour cela que la conjugaison des deux va chercher à décrire une personne vive et alerte, en bonne condition physique.

 

Signification

Cette expression francaise veut tout simplement dire « jamais ».

 

Origine

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, utilisée pour la première fois par l’auteur Rabelais, il faudrait commencer par définir ce qu’est cette fameuse coquecigrue.

Selon les chercheurs, la coquecigrue est un oiseau fantastique. L’origine du terme est quelque peu obscure mais il est possible de constater l’utilisation d’éléments en rapport avec le coq, la grue et même la cigogne, en d’autres termes un amalgame d’oiseau.

Pour d’autres auteurs à l’instar de P. Guiraud, le terme aurait plutôt rapport avec la coquille ou  un objet sans valeur qui viendrait du latin « ciccum » synonyme d’un rien. Certains y verraient par contre une étymologie plutôt grecque. En effet, les grecs utilisent le terme « ypu » pour décrire ce qui est sans valeur, ce qui se traduirait  par une rognure, un fétu. Ce monosyllabe qui se prononce comme un grognement indique que l’on ne veut même pas répondre à la question ce qui a donné lieu à l’utilisation du terme en question.

 

Signification

A boule vue, expression francaise signifiant : A coup sur, directement et sans hésitation.

 

Origine

Expression  française usitée et vieillie qui n’a plus cours à notre époque. Son sens a bien changé au cours de l’histoire car précédemment, elle aurait pris le sens d’effectuer quelque chose à l’étourdi sans aucune attention.

Elle puiserait ses origines d’un jeu de boules où quand on y jouait à boule vue, on le faisait à la volée sans viser longuement. De ce fait jouer à la boule vue, c’est jeter sa boule dès qu’on la voit, sans réflexion préalable.

L’expression « à boule vue » a aussi pris le sens opposé à l’initial et a signifié tout autant le fait de faire quelque chose en connaissance de cause et avec réflexion. Là aussi, elle puiserait ses origines dans le même jeu où il est question de lancer sa boule après qu’on l’ait bien vue. Ce sens de l’expression est plus vieux que le précédent.

 

Signification

Se produire  à un moment et un lieu déterminé.

 

Origine

Expression française qui remonte au milieu du XVIIIème siècle dans ce sens précis. Par contre, il faut dire qu’elle aurait existé auparavant mais avec un sens différent.

En effet, au XIVème siècle, avoir lieu est synonyme d’avoir cours ou se manifester  alors qu’au XVIème siècle, l’expression devient être légitime.

De nos jours, le sens moderne de l’expression prend une valeur spatio-temporelle servant au repérage d’un phénomène qui correspond à une sorte de reconnaissance de la réalité. Toutefois, ce serait la valeur temporelle qui serait dominante  par rapport au lieu de l’action. Ceci serait lié à l’emploi des temps des verbes comme à titre d’exemple telle chose a eu lieu appartient au passé. Par contre, la valeur spatiale est implicite par le fait qu’elle demanderait un complément d’informations pour être explicitée et il faut donc utiliser l’expression avoir lieu accompagnée d’un endroit.

 

Signification

D’une manière tranquille et calme, sans complications.

 

Origine

Expression française qui puiserait ses origines dans le monde du cyclisme où le fait de rouler à la papa équivaut à rouler doucement, sans se fatiguer et donc pédaler à vitesse réduite qui ne serait pas celle d’une compétition.

L’allusion au papa, équivalent au bon père de famille renvoie à la protection  paternelle, puis à partir du XIXème siècle à des connotations sociales en rapport avec la bourgeoisie pour s’employer en décrivant les manières amoureuses d’une personne.

 

Signification

Expression française utilisée pour décrire une personne paraissant distante en premier abord pour devenir à la longue une personne ayant beaucoup de cœur.

 

Origine

Selon certaines interprétations, la main froide prise au sens figuré, démontre que l’on est généralement froid lors du premier contact. Ce premier contact est la poignée de mains, et, au vu de la froideur de cet organe, la relation ne semble pas débuter convenablement. Quant au cœur chaud, il va démontrer de la gentillesse et de la générosité au niveau des sentiments. C’est donc pour cela que les deux propositions mises côte à côte vont décrire une personne retirée qui a peur des premiers contacts mais qu’elle renferme de l’amour en son intérieur.

Si l’expression cherche à utiliser le symbole des mains froides pour prouver l’existence à l’intérieur d’une personne un cœur aimant capable de l’entrainer  dans les plus grandes passions. Là-dessus, l’hypothèse en elle-même est une illusion puisque médicalement parlant la froideur des mains sont provoquée par un ralentissement de la circulation sanguine causée par certaines maladies.

 

Signification

Cette expression veut dire : être sur le point de dire un mot qu’on essaye de se rappeler.

 

Origine

Expression française qui remonte au XVIème siècle, utilisée quand on ne se souvient pas d’un mot ou d’une expression. L’image du « bout de la langue » montre que le mot en question n’est pas inconnu mais serait resté dans le fond de la mémoire même si le souvenir ne remonte pas à la surface.

Le fait d’avoir un mot sur le bout de la langue est une expression sortie droit du dictionnaire argot, servant à démontrer surtout que l’oubli du terme est arrivé subitement  et qu’il est possible de le retrouver rapidement pour ne pas montrer son ignorance dans l’histoire en question.

De ce fait, l’image du bout de la langue montre qu’on est sur le point de trouver ce fameux mot qui va sortir de la bouche et qui en est à sa dernière étape avant de la franchir, étape qui serait donc le bout de la langue, son extrémité.

 

Signification

L’expression francaise avoir la baraka signifie avoir de la chance.

 

Origine

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française sortie droit du dictionnaire argot des militaires, il faudrait commencer par définir cette baraka et comprendre d’où viendrait ce terme en question.

La baraka est un mot d’origine arabe qui signifie une chance extraordinaire et inouïe, une sorte de bénédiction. En effet, cette baraka est une faveur du ciel et celui qui la possède est béni des dieux. Les français l’aurait adopté à l’époque de la colonisation française au Maghreb et il fut largement utilisé par les pieds-noirs d’Algérie au début du XXème siècle.

Selon d’autres interprétations, l’expression avoir la baraka serait synonyme d’avoir de la force et la guerre dans le sang et l’adjectif français « baraqué » en serait issu.

 

Signification

Les années abondantes en noisettes sont celles où il y a plus de mariages féconds et donc entrainant beaucoup de naissances.

 

Origine

Expression française basée sur un préjugé très ancien provenant  des gens de la campagne du XVIème siècle. Cela  vient, selon certains interprètes, d’un usage antique consistant à distribuer des noix dans les mariages. Le mari renonçerait à sa vie futile pour se consacrer à son épouse et surtout la féconder. Ces noix sont donc jetées dans les noces en signe de bon présage pour la mariée. Par ailleurs, il faut croire que la noix présentait le même symbole que la noisette.

Pour d’autres auteurs, l’expression  viendrait d’une coutume du moyen-âge où il devait être déposé une corbeille de noisettes bénie par un prêtre près du lit nuptial. Ceci a été remplacé petit à petit par des corbeilles de dragées qui ont, comme tout le monde le sait, un cœur constitué d’une amande ou d’une noisette pour souhaiter un mariage fécond.

Mais il parait que pendant le moyen-âge, la tradition voulait que ce soit plutôt du blé qui soit jeté pendant les noces. Toutefois, la coutume de jeter des noisettes pendant la cérémonie de mariage  a connu son apogée au XVIème siècle notamment dans les villages de Corse.