P

Expressions françaises commençant par la lettre P

Signification : Adage moral se traduisant par l'idée de pauvre mais honnête.

Origine : Expression française d'origine évangélique qui tente d'expliquer la pauvreté comme étant une vertu divine tant qu'elle est portée noblement. selon Dieu, elle est mère de toutes les vertus puisqu'elle tend à éloigner les tentations.

Signification : Ne pas payer en bonne monnaie

Origine : Expression française qui se base sur la définition du chat come étant une monnaie qui avait cours à l'époque et qui signifie payer en monnaie métallique par des débiteurs insolvables. Cela viendrait de l'époque où les mauvais payeurs étaient obligés de payer leurs dettes pardes biens immobiliers ou des terrains vendus à bas prix équivalent à la somme due. Cette interprétation viendrait tout droit de la définition du chas qui était autrefois la maison et le ras qui représentait l'héritage d'un bien agricole. Par contre l'Académie Française définit cette expression française par "payer en bagatelles avec toutes sortes d'objets de peu de valeur".

Expression française synonyme : Payer en monnaie de singe

Signification : Se livrer à une tâche inutile

Origine : Expression française dont l'origine est latine sous la forme "in sylvam ligna ferre", utilisée pour  qualifier celui qui donne des conseils à ceux qui peuvent l'éclairer. La mer ou la rivière, symbole de tout ce qui semble incontrôlable par l'action humaine. "Porter l'eau à la mer" va donc exprimer l'action impossible  et la naïveté humaine qui se heurte à un univers démesuré.

Exemple d'utilisation : Son coeur se serrait à l'idée que le bien va toujours aux moins pauvres. Jamais ça ne ratait, ces gens de la piolaine auraient porté de l'eau à la rivière. (E. Zola : Germinal)

Signification : continuer énergiquement une attaque, une progression

Origine : Expression française du XIXème siècle mais qui a existé déjà au XVIème siècle sous la forme poursuivre sa pointe. Elle viendrait du milieu de la marine mais a été aussi adaptée dans une rhétorique amoureuse.

Exemple d'utilisation : Si tu pousses ta pointe par là, caches les manoeuvres à notre ami, qui ne te le pardonnerait pas.

Signification : Homme de basse naissance

Origine : Expression française du XVIIème siècle qui établit les différences des classes sociales selon la hauteur des talons de leurs chaussures. En effet, dès le XVIème siècle, les talons étaient déjà à la mode même sous les sabots mais la ressemblance avec les talons contemporains a été remarquée au XVIIème siècle chez les hommes comme chez les femmes. Dés que la discrimination entre les classes se basa sur le niveau des talons de chaussures, cette expression française prit le sens de paysan et un pied-plat serait une personne servile inculte et grossière.

Signification : Travail, occupation pénible et injuste.

Origine : Expression française de la fin du XVIIème siècle qui existait au XVème siècle mais sous un autre sens, employée par les "égoïstes" pour dire se mettre en ménage. Le sens de travail pénible attribué à cette expression viendrait du terme collier qui évoque l'image du cheval de trait ou du chien attaché  et celle encore plus forte pour donner l'impression de sujestion à savoir le collier défini comme appareil qui fait plier le cou .

Signification : Porter du linge très sale.

Origine : Expression française de la fin du XVIIème qui se base sur deux métaphores pour exprimer la saleté. Le fait de porter le deuil équivaut à porter des vêtements noirs et dans ce cas des vêtements noirs de crasse. Ce deuil de la blanchisseuse impliquerait le fait d'être privé par la mort même fictive de la personne qui nettoie le linge.

Signification : Faire tous les frais de quelque chose sans en retirer aucun avantage.

Origine : Expression française du XVIIème siècle qui puise ses origines dans une tradition de l'époque qui consistait à donner des sérénades sous les balcons de sa dulcinée. Cette façon de faire la cour était certes arrogante et vaniteuse et avait en plus l'inconvenient que ce n'était pas toujours celui qui payait les violons qui était récompensé par la belle de ses largesses car elle risquait dit-on de se retrouver avec une autre personne et prenait son plaisir. C'est pour cela que notre amoureux de l'histoire payait les sérénades à sa dulcinée pour qu'elle en profite avec son amant . Notre expression française semblerait donc une version raccourcie de "il paye les violons et les autres dansent" signifiant il fait les frais et a donc les peines d'une chose pour le plaisir des autres.

Signification : Véritablement

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du milieu du XVIIIème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent et particulièrement le fameux bon au cours des siècles. "Bon" viendrait du latin "bonus" et a d'abord pris le sens de vertueux, courageux, efficace et agréable. Il a également pris le sens de cher dans l'expression "coûter bon". Ce n'est qu'au XVIIème siècle qu'il signifiera sérieusement ou véritablement et sera introduit dans l'expression française "tout à bon" dans ce sens. Un changement dans la forme au XVIIIème siècle la transformera en tout de bon puis en pour tout de bon et enfin sous la forme que nous connaisons à savoir pour de bon.

Exemple d'utilisation : Cette mélancolie qu'il y a quand on cesse d'obéir à des ordres qui, au jour le jour, vous cachent l'avenir, de se prendre compte qu'on a enfin commencé de vivre pour de bon.

Signification : Combattre, faire pression sur quelqu'un

Origine : Expression française du XVIème qui aurait pour origine le dicton  "prendre par la gorge" utilisé dès la fin du XIVème siècle. La métaphore utilisée est aisée puisqu'elle se base sur la gorge dans le sens de cou qui étant serrée très fort sans possibilité de résistance, peut restreindre la personne qui subit l'acte à obéir au doigt et à l'oeil pour sauver sa vie même contre son gré. Peu à peu et par extension, cette expression s'est appliquée à tous les sens de containte que ce soit physique ou morale.

Exemple d'utilisation : Malgré les difficultés financières, Paul a été pris à la gorge par les créanciers et fut obligé de rembourser ses dettes.

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.
Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme