Expressions E

Signification : Être trompé, s’être fait avoir. Être floué, se retrouver donc le con de l’histoire.

Origine :
Cette expression française tient son origine à 3 explications :

  • La première est liée au monde de la boxe où le mot choc était un phonème de chocolat. Ainsi “être chocolat” signifierait “être sonné”, « être K.O ».
  • L’expression Être Chocolat a également une origine qui remonte au XIXe siècle à l’époque des clowns Footit au Nouveau-Cirque de Paris. En 1896, le Nouveau-Cirque comptait au sein de son équipe les clowns Footit et Chocolat. Chocolat était un clown : Auguste noir (le terme chocolat désignant les hommes de race noire avant les années 1880), et son personnage ne cessait de se faire avoir par son acolyte. Il répétait régulièrement dans son jeu de scène « Je suis Chocolat, je suis Chocolat ! »… c’est ainsi que serait née l’expression « Être chocolat » qui associait le fait de se faire avoir au personnage de cirque.
    Par la suite, lorsque l’on voulait désigner quelqu’un de berné, qui ne tirait aucun bénéfice d’une situation à laquelle il croyait, qui était naïf au point d’être trompé et d’en rester bouche bée, on utilisait l’expression devenue populaire: “il est chocolat”.
  • Finalement, cette expression française peut avoir pour origine le jeu de Bonneteau. Jeu d’argent clandestin, très courant à l’époque dans les rues de Paris, il consiste à faire circuler à vive allure un objet parmi des gobelets afin de tromper la personne qui a misé dessus. Le “chocolat” était le complice qui appâtait les joueurs de Beneteau. Par analogie le perdant, friand de gains, se retrouvait alors “Chocolat”.

Signification : Avare, difficile à décider ou à persuader, qui comprend difficilement

Origine : Expression française du début du XIXème siècle qui puiserait ses origines dans le domaine des armuriers pour décrire l’arme dont le ressort de détente serait trop serré. Au sens figuré du terme, le fait d’être dur à la détente utilisera cette métaphore pour décrire celui qui n’arrive pas à prendre une décision rapidement ou celui qui comprend difficilement en comparant sa situation à une sorte de déclic.

De plus, et si nous estimons que l’expression dur à la détente serait issue d’une autre expression à savoir dur à la desserre qui aurait existé au début du XVIIIème siècle où la desserre qui viendrait du verbe desserrer servait à définir celui qui ne desserre pas ses mains de l’argent qu’il détient. Ces dernières agrippant les sous pour les serrer très fort et ne pas les lâcher. De ce fait, le dur à la desserre serait tout simplement un avare près de ses sous. Le remplacement de dur à la desserre par dur à la détente aurait permis à cette dernière de garder en plus de sa signification de base, à savoir celui qui serait difficile à décider, le sens d’avare, radin, près de ses sous.

Expression française synonyme : Être dur à la desserre

 

Signification : Nouvelle expression Française pour désigner quelqu’un de joliment proportionné à la place de :

– il ou elle est bien gaulé/e

– il ou elle est bien foutu/e

– elle est « bonne »

Cette expression pourrait exprimer sans vulgarité et avec une touche d’humour que la personne à un corps harmonieux.

Exemple d’utilisation : « regarde moi la serveuse qu’est-ce qu’elle est bien calculée!« 

ou « le plombier qui est passé ce matin était sacrément bien calculé!« 

Cette expression m’est « apparue » lors d’une conversation avec des amis à propos du nombre d’or et des proportions du corps humain et j’ai lancé « on est bien calculés en fait! » mais certains sont mieux calculés que d’autres!

 

Signification : Être trop naïf et dupe.

Origine : Cette expression est utilisée depuis le 19e siècle, elle viendrait peut être de l’image de la poire bien mûre qui tombe toute seule de son arbre, ce qui renverrait ici l’image d’une personne trop facile à attraper et à berner. Ou bien alors, à l’inverse, ceci pourrait désigner une poire pas assez mûre dont il faudrait attendre le bon moment pour aller la cueillir.

La poire désigne aussi dans certaines expressions le visage, donc elle reflète bien ici  une personne.

Signification : Être habillé de manière très soigneuse et avec goût

Origine : Jadis, quand on disait d’une personne qu’elle était bien « tirée », cela signifiait qu’elle était bien habillée, et que ses vêtements étaient parfaitement ajustés à sa taille.

Quant aux quatre épingles, cela évoquerait certainement le fait que pour tendre au maximum une étoffe, il faut la maintenir à ses quatre coins au moyen d’épingles par exemple. Ce qui reflète bien un vêtement bien tendu et sans plis.

Signification : Éprouver une grande désillusion, être déçu, chagriné

Origine : Expression française du début du XXème siècle où la patate se définirait comme étant le cœur considéré comme le symbole des émotions et affections selon la culture française. Le choix de la patate pour désigner le cœur viendrait du fait selon certaines interprétations à la ressemblance dans la forme entre les deux éléments. De ce fait en avoir gros sur la patate va décrire métaphoriquement un cœur chargé et accablé par des choses pénibles.

Exemple d’utilisation : Écoute, si tu veux faire l’idiot, libre à toi. Mais si j’ai un conseil à te donner, c’est d’avouer. Tu devrais en avoir gros sur la patate, après ce que tu as fait (A. Sergent)

Signification : dormir profondément.

Origine : Morphée, dans la mythologie grecque, est le Dieu du sommeil. Il est le fils d’Hypnos (Dieu de sommeil) et des Nyx (Déesse de la nuit). Il nous apporte le sommeil et les rêves en répandant sur nous des graines de pavots soporifiques. Il a d’ailleurs donné son nom à la morphine de par ses vertus calmantes et soporifiques.

Morphée est représenté avec deux grandes ailes, et les bras ici, nous font penser à la protection, mais aussi à un berceau pour nous emmener avec tendresse dans la nuit.

Signification : Raconter ou entendre des propos complétement excessifs et abusifs.

Origine : Au XVème siècle, le mot « vert » avait plusieurs significations. Il pouvait signifier plaisanterie, ou propos désagréables. Dans cette expression, on note les deux termes, « verts » et « pas mûres » qui veulent quasiment dire la même chose. Cette expression insiste bien sur la notion d’acidité, de sensations désagréables. Cette répétition amplifie l’expression et son côté excessif.

Signification : Être complétement fou

Origine :Expression française dont les origines remontent au XVIIème siècle, période pendant laquelle les aliénés étaient considérés comme dangereux et il fallait donc pour se prémunir contre leur agressivité, les enfermer et au besoin les lier. ce sont ces liens qui servent d’attaches qui ont donné la signification de cette expression. De nos jours, fou à lier perd le sens propre à savoir celui contenant l’intensité première pour prendre le sens de totalement et complétement et le dicton sera synonyme de complétement ou totalement fou.

Expression française synonyme : Bon pour charenton

Signification : Être à demi-inconscient ou hébété.

Origine : Il fut un temps où certains travaillaient dans des ateliers où le cirage était utilisé. Ces lieux étaient généralement mal ventilés, et leurs émanations tournaient la tête de ces pauvres gens, les rendant à moitié conscients.

 

Notre site utilise des cookies pour réaliser des statistiques de visites, partager des contenus sur les réseaux sociaux et améliorer votre expérience. En refusant les cookies, certains services seront amenés à ne pas fonctionner correctement. Nous conservons votre choix pendant 30 jours. Vous pouvez changer d'avis en cliquant sur le bouton 'Cookies' en bas à gauche de chaque page de notre site.En savoir plus