N

Expressions françaises commençant par la lettre N

Signification : On doit agir en conformité avec la situation que l'on occupe.

Origine : Expression française du début du XIXème siècle qui puiserait ses origine dans les oeuvres "Maximes et préceptes" de F.G. de Lévis , chevalier, Duc et maréchal de France qui expliqua que celui qui est noble devra se tenir digne de sa réputation. Noblesse oblige s'impose par sa forme  avec une allitération d'un groupe consonantique et par son contenu pour dire que tout privilège est compensé et fondé selon un pouvoir moral et donc que la morale est liée à une notion d'obligation.

Exemple d'utilisation : Mon père, lui dit-il d'une voix ferme, noblesse oblige! j'ai vingt ans passés et je me suis assez occuppé de livres. Je viens nous demander votre permission et votre bénédiction pour voyager... (Stendhal)

Signification : Être sans ressources.

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle qui utilise la métaphore du radis sachant que ce légume était vendu à un prix modique et il arrivait même qu'il était offert gratuitement dans les cafés et bars d'antan pour stimuler la soif. Sa forme arrondie rappelle celle du sou, une pièce de monnaie de faible valeur.De nos jours, le radis garde encore une valeur fiduciaire mais plus générale. L'emploi de cette expression française est plus fréquent à la forme négative.

Expression française synonyme : n'avoir pas (plus) un rond

Signification : Les contraintes extérieures rendent plus ingénieux.

Origine : Expression française du milieu du XVIIIème siècle qui puiserait son origine dans Les voyages de Gulliver d'Outre-Manche où la glorification de l'inventivité a eu un effet plus durable. En effet, tout bien produit aurait pour base un besoin matériel ressenti comme le froid, la faim ou la nudité. La progression de l'industrie aurait de ce fait évolué par l'augmentation des nécessités humaines.

Signification : Être complétement ignorant.

Origine : Expression française dont les origines remontent à la fin du XIVèmesiècle. Elle viendrait d'un dicton grec qui définissait l'ignorant comme étant celui qui ne sait ni lire ni nager. En effet, au moyen-âge, l'analphabétisme complet était la règle sauf pour les clercs. A partir de l'ére de la renaissance, l'ignorance absolue, était souvent exprimée par référence à la connaissance de l'écriture.

Expression française synonyme : Remettre quelqu'un à l'ABC.

Signification : Ne pas faire d'efforts

Origine : Expression française apparue dans le langage populaire au début du XIXème siècle. Elle se baserait sur une métaphore simple à savoir celle de ne pas blesser le viscère de la bonne humeur. De nos jours, ne pas se fouler la rate se retrouve sous une forme plus abrégée à savoir ne pas se fouler.

Exemple d'utilisation : Monsieur ne peut pas aller au cinquième, il serait trop fatigué de monter un étage; il se foulerait la rate. (Vidocq : Mémoires)

Signification : Être très pauvre

Origine : Pour comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir l'adjectif vaillant. Cet ancien participe présent du verbe valoir prenait le sens de l'époque à savoir le capital d'une personne.

Exemple d'utilisation : Puis-je savoir, Monsieur, où vous avez trouvé de l'argent? car je ne vous connais pas un sou vaillant.

Signification : Ne pas  connaître du tout

Origine : Expression française du milieu du XVIIIème siècle qui fait allusion aux lignées maternelles et paternelles désignées par cette métonymie très lointaine.  En effet, malgré le fait que, Eve et Adam soient religieusement parlant les ancêtres de toute l'humanité, ne connaître quelqu'un ni d'Adam ni d'Eve reviendrait à dire ne connaître ni directement comme membre de la famille, ami ou même simple connaissance et donc ne pas connaître du tout.

Expression française synonyme : Ne connaître ni de près ni de loin.

Signification : Indéfinissable, indécis.

Origine : Expression française qui puise ses origines dans les doctrines de l'église catholique. Pendant longtemps le jeune du carême fut respecté à la lettre par les disciples qui se contentaient d'un seul repas constitué de pain, légumes, fruits secs et eau. Peu à peu  des aliments qualifiés de maigres eurent leur place dans ce menu comme le poisson, les oeufs et les laitages. ensuite le vin put y être introduit. A partir du moyen-âge, cette tolérance fut largement contestée mais elle fut défendue aussi par le fait que les paysans en cette période de l'année n'avaient pas de légumes dans leur vergers ni beaucoup de pain et ne peuvent donc respecter la tradition. L'introduction du poisson posa quelques controverses quant à sa classification parmi la chair et donc dans la classe animale ou parmi la classe aquatique. Le peuple de l'époque pas toujours éclairé retient le côté pittoresque et en fit une expression française pour qualifier ce qui est indéfinissable ou louche. De nos jours ce dicton est généralement utilisé dans le milieu politique comme moquerie envers les candidats dont les programmes sont incertains.

Exemple d'utilisation : .....Du reste, il se rend bien un peu compte de la situation ni chair ni poisson qu'il a dans la société....(M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Signification : Faire le nécessaire pour arriver à son but fixé

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent. "Moyen" serait puisé du vocabulaire du XIVème siècle où il signifiait intermédiaire. Le verbe lésiner quant à lui nous viendrait du langage des cordonniers italiens où lesina désigne l'alène à la fois outil par excellence des cordonniers et emblême d'un groupe d'avare qui réparaient eux même leurs chaussures.

Sous d'autres cieux : Cette expression française se retrouve au Grand Maghreb et spécialement au Maroc sous la forme "ma kassarch" pour dire qu'il fait le maximum ou qu'il ne fait pas que le minimum en traduisant intégralement l'expression.

Signification : Ne rien valoir
Origine : Expression française du XIXème siècle utilisant la valeur du clou considérée comme nulle ou extêmement faible comme métaphore indiquant le peu d'importance que l'on accorde à telle chose. Cette expression s'utilise généralement renforcée par le soufflet pour dire "ça ne vaut pas un clou à soufflet"  par référence à ces clous qui servaient de décor uniquement dans les forges d'antan ou par un clou rouillé.
Exemple d'utilisation : De fait, fit l'un des cavaliers, que la soupe ne vaut pas un clou .....(G. Courteline)
Expression française synonyme : Ne pas valoir tripette

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme