Q

Expressions françaises commençant par la lettre Q

Signification : Le charlatan est un baratineur, beau parleur et menteur
Origine : Afin de mieux comprendre cette expression française commençons par définir les origines du terme charlatan. Il viendrait dit-on du mot italien ciarlare signifiant bavarder. De tous temps la considération et la fortune ont été idolatrés et les moyens pour y arriver n'ont pas toujours été très catholiques. De ce fait certaines personnes mirent à profit la crédulité de leurs semblables ce qui fit d'eux des charlatans. Donc tout adepte du charlatanisme cherche par n'importe quel artifice à surprendre l'attention et la confiance d'autrui.
Exemple d'utilisation : Toute société qui n'est pas éclairée par des philosophes est trompée par des charlatans (Condorcet)
Signification: Expression française utilisée pour dire "quelle cloche!"
Origine: Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait définir d'abord la greluche dans son sens le plus propre. En effet, dans les années 1930, la greluche était une femme aux moeurs légères. Au fil du temps, elle est devenue une personne pas trop futée. ce terme viendrait dit-on de greluchon, lui-même formé à partir de "grelu" signifiant "gueux". Désignant d'abord l'amant de coeur d'une femme entretenue par un ou plusieurs hommes, il est descendu au rang de l'homme insignifiant.
Signification: Expression française qui signifie que si on est étourdi, il faut être prêt à aller rechercher ce que l'on a oublié.
Origine: Cette expression française met en oeuvre l'opposition "l'activité intellectuelle " ou la raison et l'activité physique. Il est à remarquer que l'opposition de base est topographique en personifiant haut/ bas par tête/ jambes alors que l'opposition tête/ main qui conviendrait mieux dans cette expression française d'un point de vue sémantique n'est pas exploitée.
Cette expression française est vieillie mais le rapport "tête et jambes" est resté très vivant avec une valeur différente comme dans la célébre émission de jeu télévisé " la tête et les jambes" qui joignait les épreuves de mémoire à des épreuves sportives

QUERELLE D'ALLEMAND:Expression française qui remonte au XVI ème siècle désignant une querelle sans sujet sérieux.

L'origine de cette expression française peut s'expliquer par un nom de famille dauphinoise les Alleman,mais cela semble un jeu de mots.

Toutefois, on a pu trouver chez Montaigne une locution ressemblante à savoir "la querelle d'Allemagne" mais cette hypothèse ne comporte aucun rapport précis avec notre expression. Par contre, il serait utile de signaler qu'à l'époque et jusqu'à un passé très proche, les allemands avaient une fâcheuse réputation: Depuis le moyen âge, le peuple allemenad est le plus coléreux, cherchant bagarre,composé d' ivrognes et soulards et même voleurs de terres pour agrandir leur territoire et avoir une plus grande influence en Europe et dans le monde.

QUI TROP EMBRASSE MAL ETREINT: Expression française qui date de la fin du XIV ème siècle et qui signifie quà vouloir faire trop de choses à la fois, on risque de ne rien réussir ou qui entreprend trop de choses à la fois court à l'échec.

Afin de mieux comprendre le sens de cette expression française et surtout voir le rapprochement ou la comparaison avec les étreintes ou les embrassades, il faut tout d'abord prendre le terme "embrasser" dans son sens de l'époque. Son sens premier était serrer dans ses bras et son sens figuré était "vouloir entreprendre, se lancer dans une affaire" et c'est ce sens qui nous rapproche plus de la signification de l'expression française "qui trop embrasse, mal étreint".

Enfin une autre signification plus proche de notre ère a été donnée à notre expression française à savoir qu'un mâle, en se dispersant dans ses conquêtes féminines finit par ne jamas rien prendre.

Signification : On juge sévèrement ce qu'on a décidé de supprimer.

Origine : Expression française d'origine proverbiale  du XIIIème siècle  que l'on retrouvait sous la forme "qui bon chien veut tuer la raige l met seure". Elle pouvait  être formulée autrement en remplaçant la rage par la gale, une autre maladie qui n'a d'autres remèdes que l'extermination. En effet, selon cette expression française, si une personne a décidé d'abattre quelqu'un, elle lui trouvera certainement une maladie incurable qui justifie son élimination.

Exemple d'utilisation : Et le brave chien d'aboyer en leur honneur ne se doutant pas le malheureux,que déjà l'on s'arme contre lui... Aujourd'hui, on se fait défendre et garder par lui; demain on l'accusera de la rage pour avoir pretexte à l'abattre.

Signification : Les personnes trop douces et gentilles à l'extrême encouragent les gens à les nuire, une trop grande bonté rend l'homme vulnérable et offert aux prédateurs.

Origine : Locution proverbiale du milieu du XVème siècle devenue expression française où la brebis représente la faiblesse et la soumission. Comme tout proverbe a une morale, dans notre cas, il faudrait donc devenir loup soi-même pour pouvoir résister au loup ennemi. Il est à signaler que pour certains auteurs, il existe une allusion  mythologique  et même biblique dans cette expression par la présence de la brebis, du  loup et du troupeau.

Exemple d'utilisation : Il faut  que vous monstriez que vous avez du courage et ue vous ne vous laissez pas vaincre facilement.... Voyez-vous, qui se faict brebis, le loup les mange comme dict le proverbe. (Ch Sorel)



 

Signification : celui qui incite à la violence doit s’attendre à de fâcheuses conséquences.

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans la Bible en faisant allusion à la colère divine et au châtiment qui en découle. Grammaticalement parlant, elle induirait une relation d’égalité qui serait différée dans le temps, en d’autres termes quiconque récoltera ce qu’il aurait semé auparavant. De ce fait, qui sème le vent récolte la tempête pourrait être comprise dans un sens plutôt neutre mais elle reste généralement employée avec une connotation négative. En effet, la comparaison avec le vent qui peut être faible au début va dégénérer en tempête explique mieux l’effet croissant de l’expression.

Expression française qui se dit à propos d'une personne qui arrive quand on parle d'elle. Plusieurs variantes ont été utilisées mais le sens n'a pas changé. Au XVI ème siècle,une variante dialectale de cette expression française a utilisé les cornes au lieu de la queue pour refléter la nature démoniaque du loup. En tous les cas toutes les expressions françaises synonymes ont mis en oeuvre un symbole de virilité.

Signification: Jamais

Origine:

Cette expression fait référence à quelque chose qui n'arrivera certainement jamais et donc on emploie cette expression quand on veut dire de quelque chose qui ne se produira jamais.

Exemple d'utilisation:

"Tu me verras faire du jardinage le jour où les poules auront des dents."

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.
Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme