M

Expressions françaises commençant par la lettre M

Signification : Vivre largement, sur un grand pied, en dépensant beaucoup.

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle qui se baserait sur une métaphore hippique où les grands guides seraient ceux qui permettent de diriger les chevaux de tête d’un attelage. Dans un sens plus figuré, aller à grand guides ou mener la vie à grand guide c’est aller à grande vitesse et mener grand train.

Exemple d’utilisation : Robert n’était pas seulement un grand seigneur jouissant d’un véritable prestige, même aux yeux du prince de Foix, mais un client qui menait la vie à grands guides et dépensait dans ce restaurant beaucoup d’argent. (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Expressions françaises synonymes : Mener une vie de patachon, vivre sur un grand pied, mener grand train

Signification : Avoir des moyens suffisants, une aisance convenable

Origine : Expression française qui remonte à la fin du XVIIIème siècle, issue d’une formule attribuée à Henri IV qui souhaitait que chaque paysan puisse manger ce plat en question le dimanche. Le pot se définirait comme étant la marmite où l’on ferait bouillir la viande et le fait d’y mettre une poule à cuire serait perçu comme un signe d’aisance.

Exemple d’utilisation : Je veux qu’il n’y ait si pauvre paysan en mon royaume qu’il n’ait tous les dimanches sa poule au pot. (Henri IV selon Wikipedia)

Signification : Très méchant

Origine : Expression française qui selon certains auteurs remontent au milieu du XVIIème mais qui peut aussi être bien antérieure à cette date. De ce fait et afin de mieux comprendre ses origines, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. A partir du XVème siècle, le rouge serait synonyme de rusé ou roux,  et d'ailleurs depuis le moyen-âge, les rouquins avaient une réputation de déloyauté. Quant au roux, il viendrait de roucin qui prenait le sens à l’époque de cheval de bât ou médiocre ce qui donnait à tous les roux de l’époque une appréciation fort dépréciative. Le passage du cheval médiocre à l’âne fut donc aisé et l’âne rouge était celui qui possédait une monture médiocre, et dont le sens ancien serait un âne méchant donc  peu valeureux ou misérable. De ce fait méchant come un âne rouge va se baser sur un double jeu de mots à savoir sur la méchanceté et la traitrise.

Exemple d’utilisation : Tu es donc opiniastre comme un cardinal ignorant : car ce sont telles sortes de gens que l’on nomme asnes rouges. On les nomme asnes parce qu’ils sont ignorants et rouges parce qu’ils portent la calotte et le bonnet rouge. (Fleury de belligen)

Signification : Commencer un travail, une entreprise

Origine : Expression française qui existait depuis le XIIIème siècle dans le sens de détruire quelque chose, où la cognée serait une sorte de hache qui servait à couper le gros bois. Mettre la cognée à l’arbre ou à la racine prise au sens figuré puiserait ses origines dans l’Evangile de Saint Mattieu où il est dit que « déjà la cognée est mise à la racine de l’arbre et tout arbre qui ne produit pas de bons fruits sera coupé et jeté au feu » pour démontrer que l’homme est son propre maître mais il connait mieux les moyens de s’autodétruire que ceux qui lui permettent de progresser. De nos jours, mettre la cognée à l’arbre c’est mettre son instrument de travail sur le lieu d’exercice du métier donc sous l’arbre pour être prêt à commencer son labeur

Signification : Mettre en un lieu caché, secret

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans l’Evangile de Saint Matthieu qui se retrouverait sous la forme ne pas mettre la lumière sous un boisseau car il n’y aurait personne qui couvrirait cette lumière sitôt allumée et une personne avenante irait certainement la mettre sur un chandelier au vu et au su de tous afin qu’elle  éclaire tout le monde,Au sens figuré du terme, mettre sous le boisseau c’est cacher la vérité et laisser le talent dans l’ombre.

Exemple d’utilisation : Ayant appris par l’expérience que tel propos important que nous avions souhaité vivement être propagé… s’est trouvé souvent à cause de notre désir même, immédiatement mis sous le boisseau. (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Signification : En employant la force publique, en utilisant les moyens militaires

Origine : Expression française de la fin du XIXème siècle, d’origine latine, utilisée généralement dans le langage légal pour indiquer le recours à la force publique. En effet et selon le dictionnaire latin, manus signifie main mais aussi troupe  et de ce fait manu militari se traduirait donc par la façon des militaires ou en employant les forces armées. De nos jours, cette expression française est sortie du corps de l’armée et s’emploie pour désigner toute action menée par la force.

Dans certains cas, selon certaines interprétations, « manu militari » peut prendre le sens de « immédiatement et avec tous les moyens nécessaires »

Expression française synonyme : les forces armées

 

Signification : Couper les arbres

Origine : Expression française du XIXème siècle, vite tombée en désuétude qui viendrait dit-on de l’expression mettre à pied signifiant congédier qui appliquée aux écureuils, petits animaux qui aiment jouer dans les branches ne peut que signifier couper les arbres et obliger ces petites bêtes à jouer au niveau des pieds, à savoir au sol.

Exemple d’utilisation : Cette vaste clairière ne semble pas naturelle ! Les bûcherons ont du mettre beaucoup d’écureuils à pied.

Signification : Prendre des décisions, mener l’action, prendre l’initiative et la direction d’un mouvement.

Origine : Expression française assez ancienne puisqu’elle remonte à la fin du XIVème siècle où la danse serait définie comme étant réglée nécessitant par delà un conducteur. Par contre les valeurs symboliques rattachées à la danse sont liées à l’agitation humaine.

Expression française synonyme : Conduire le bal

Signification : Personnage hors du commun, extraordinaire

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir le monstre dans la mythologie. Que ce soit chez les grecs ou les romains, le monstre serait un être fantastique, généralement effrayant et laid présentant une caractéristique hors du commun sauf dans l’expression monstre sacré où le monstre va servir à qualifier une personne célèbre. De par son étymologie, le monstre du latin monstrum signifiant être prodigieux et spectaculaire découlant du verbe monstrare synonyme de faire voir.

Le monstre sacré a été vulgarisée en servant de titre à une pièce de Jean Cocteau au milieu du XXème siècle

Exemple d’utilisation : Il est vrai qu’elle a tous les droits car elle a au moins cent ans. Elle était déjà un des monstres sacrés devant lesquels je refusais de m’incliner quand j’ai fait mes débuts dans le monde. (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Signification : Changer de conduite en devenant plus sage et plus raisonnable.

Origine : Expression française dont les origines remontent au milieu du XIXème siècle qui viendrait d’une autre expression du XVIIème siècle considérée comme archaïque à savoir »mettre un clou à la route de la fortune » signifiant arrêter la fortune dans son circuit, en freinant son élan. Généralement, mettre un clou à sa roue a été considéré lors de son utilisation comme une formule pédante et ridicule.

Exemple d’utilisation : Ha ! Grand prince, ayez soin de vostre fidelle serviteur, maintenant que vous avez mis un clou à la roue de fortune. (Ch. Sorel)

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Le spécialiste de la vente de couteaux

http://www.vos-couteaux.com/

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme