M

Expressions françaises commençant par la lettre M

Signification: expression française utilisé pour demander à quelqu'un de pressé d'attendre un moment.
Origine: apparue au tout début du XXème siècle, "minute papillon" s'emploie pour stopper un mouvement rapide ou interrompre net le raisonnement, la pensée d'un interlocuteur dont on ne peut suivre la course sinueuse et imprévisible comme un vol de papillon. L'image de ce gracieux papillon montre le désir de saisir l'insaisissable par ses ailes et une dénonciation d'une pensée qui papillonne et n'effleure que la surface d'une pensée jugée sans fondement.
L'origine de cette expression française est purement anecdotique et non justifiée ni prouvée: Il paraît que dans un café parisien, lieu de rencontre des journalistes avant la première guerre mondiale, un serveur prénommé Papillon, toujours débordé avait pour habitude de répondre "minute, j'arrive" si bien qu'on le surnomma "minute, papillon".
Exemple d'utilisation: ....minute papillon! tu t'égares!
Signification: se donner du mal
Origine: expression française apparue vers la fin du XIXème siècle où le verbe mouiller renvoie à la sueur de l'effort fourni ou du travail fatigant accompli contrairement à mouiller son froc ou sa culotte qui dénoterait plutôt la peur. De plus, la notion d'effort serait accentuée par contamination  du verbe pronominal "se mouiller" qui se définissait par un engagement dans une affaire au risque de se compromettre ou prendre le parti de quelque chose pour servir une cause.
Il arrive qu'il y ait substitution au possessif de l'article défini pour obtenir "mouiller la chemise" qui révèle une origine méridionale.Toutefois, cette expression française jouit depuis quelques années d'une grande faveur dans le monde politique et dans le milieu du spectacle, deux mondes dont le point commun est d'offrir une scène où il faut payer de sa personne.
Expressions françaises synonymes:"mouiller sa chemise" a connu plusieurs variantes comme "mouiller son maillot" d'origine sportive ou "mouiller sa tunique".
Exemple d'utilisation: Dans l'émission "La grande librairie" Frédéric Mitterrand a affirmé qu'il  convient"que le ministre de la culture mouille sa chemise".

Signification: expression française utilisée pour affirmer quelque chose avec une forte volonté de convaincre.

Origine: cette expression française fait allusion à une pratique spéciale du haut moyen âge à savoir le jugement de dieu. Afin de couper court aux enquêtes délicates sur la culpabilité ou l'innocence des gens, il fut considéré que Dieu devait savoir agir en conséquence. On s'en remettait à sa grande vigilence et les différends se réglaient en imposant des épreuves en plusieurs formes. Pour les princes, il y avait l'épreuve du feu qui consistait à tenir une flamme sans se brûler. Si l'épreuve était réussie, la noble personne était déclarée lavée de tout soupçon.

Au gens de classe inférieure, était réservée l'épreuve de l'eau sous deux formes: eau chaude et froide. La première consistait à tremper son bras dans l'eau bouillante et pour l'eau froide, on jetait le suspect pieds et poings liés dans une rivière, s'il allait au fond, il était innocent et si coupable, il flottait.

Il est à remarquer que l'usage de telles pratiques fut aboli autour du XIIIème siècle.

Signification: rejeter quelqu'un le montrer du doigt ou le signaler comme dangereux.
Origine: expression française du début du XXème siécle dont l'origine remonte à la période de l'inquisition c'est à dire au XVIème siècle, période pendant laquelle la lecture de livres hérétiques était interdite Ces ouvrages étaient répertoriés dans un catalogue rédigé par le Pape Paul IV et appelé Index Librorum Prohibitorum ou catalogue des livres interdits.Il est bien évident que les auteurs et lecteurs de ces ouvrages étaient eux aussi recensés et personne ne se devait de les fréquenter sous peine de perdre le salut de leur âme.
Signification: "ruiner" et par extension  priver ou mettre quelqu'un dans la misère.
Origine: Expression française de la fin du XVIIIème siècle qui renvoie à l'image négative de la paille, synonyme de déchet ou de chose sans valeur. En effet, dès le XIIIème  siècle, la paille devient le symbole de la pauvreté. De ce fait "mettre quelqu'un sur la paille", c'est le ruiner au point qu'il se retrouve à même le sol où se trouve la paille. De plus, cette expression française peut aussi faire allusion à une comparaison entre sa richesse et la valeur intrinsèque  de la paille qui est quasiment nulle.
De nos jours, "mettre quelqu'un sur la paille" s'emploie pour qualifier celui qui reste sans un sou en poche, dépossédé de tous ses biens au point de devoir dormir sur la paille.
Signification: expression française désignant une façon de dire que l'on met tout en œuvre pour plaire ou éblouir quelqu'un.
Origine: En effet le cheminement des origines de cette expression française reste très énigmatique. Pour la plupart des auteurs, "mettre les petits plats dans les grands" est apparue au début du XIXème siècle et vient d'une expression française analogue du XVIIème  à savoir "mettre les petits pots dans les grands" au sens de "arranger toute chose pour un déménagement".
Selon d'autres explications, plus conformes par leur logique, les "petits plats" évoqués dans cette expression française renvoient à l'image de mets raffinés, cuisinés avec beaucoup de soins et les "grands plats" renvoient à la belle vaisselle que l'on sort pour les grandes occasions.
Signification: Expression française insinuant dormir ou faire dormir quelqu'un. Le fait de dire "va mettre ta viande dans un torchon" est synonyme de "au lit!"
Origine: La viande en argot désigne le corps humain ou l'individu lui-même pris dans toute sa réalité carnée.  le torchon n'est autre que le drap du lit. Dans la deuxième moitié du XIXème siècle , notre expression française existait sous la forme "rouler sa viande dans le torchon" pour devenir telle que nous la connaissons à partir du XXème siècle.
Une version plus récente de cette expression française pousse plus loin la délicatesse de l'image à savoir "mettre le lard au saloir" ou  une version plus poétique avec "rejoindre les bras de Morphée", Morphée étant le dieu du sommeil.

Signification: S'en aller, s'enfuir

Origine: Expression française dont l'origine remonte au début du XXème siècle et qui est une version abrégée de l'expression française "mener les bouts de bois" A cette époque dans la langue argot, les bouts de bois, les bois, les baguettes et les bambous étaient des synonymes de jambes. Le verbe mettre quant à lui équivaudrait à prendre.

Exemple d'utilisation : C'était toujours du discours!... mais s'il  avait mis les bouts, une bonne fois pour toutes!...ça alors c'était charogne! (L.F Céline : Mort à crédit)

Expressions françaises synonymes : "Mettre les bouts" se rapproche d'une autre expression française issue de l'occitan qui est " prendre la poudre d'escampette", sinon

prendre les jambes à son cou aurait la même signification.

Signification: Expression française signifiant éveiller, alerter l'attention d'une personne par un détail d'apparence anodin, une confidence troublant sa sérénité en laissant prévoir un danger.
Origine: Afin de déterminer les origines de "metrre la puce à l'oreille" ,il faudrait commencer par comprendre les définitions qui lui ont été attribuées au fil des siècles: Le sens de base accolé à cette expression française est relatif à une violente inquiétude et un tourment physique et moral par analogie avec l'affolement et la douleur causés par l'introduction de cet animal dans une partie du corps.
Au XIV ème siècle, sous l'influence de l'idée que l'on est mystérieusement averti dés que quelqu'un parle de nous par des sifflements d'oreille que cette expression française a évolué vers sa signification d'inquiétude et de mise en alerte.
Cette expression française a revêtu  au tout début du XIV ème siècle une signification érotique pour dire "avoir des démangeaisons amoureuses" pour se généraliser ensuite pour définir celui qui est fort éveillé ou qu'il "ait une passion agréable qui l'empêche de dormir"
Signification : Expression française servant à inviter une personne à une discrétion absolue.
Origine: Cette expression française du XVème siècle utilise la métaphore de la couture pour transcrire un silence sûr et solide.
Le terme "motus" dans cette expression française est postérieur puisqu'il remonte au XVI ème siècle et n'a rien à voir avec le latin mais il constitue simplement un vernis savant pour signifier à celui dont on réclame le silence que le groupe qui l'impose est constitué de gens initiés. "Motus" est un terme  qui se rapproche de "mutus" signifiant "muet".
Il paraît que les deux expressions françaises à savoir "motus" et "bouche cousue" n'ont été fondées en une seule qu'à partir du XX ème siècle.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme