Expressions Francaises, dictons. Définition signification et origines des expressions Françaises

Signification

Trop couvert par crainte du froid, habillé chaudement

Origine de l’expression « couvert comme Saint-Georges »

Expression régionale marseillaise qui décrit celui qui est emmitouflé dans plusieurs couches de vêtements par crainte du froid. Elle viendrait dit-on de la légende de Saint-Georges de Lydda qui a terrassé le dragon. Ce saint a toujours été représenté couvert d’une grosse armure pour le protéger et qui semblerait un excès de protection et ce dans  tous les domaines que ce soit la guerre ou le froid.

L’expression en question aurait été inventée par les gens de la région et ce ci s’explique par le fait que dans le sud, il fait toujours beau et qu’il n’est pas nécessaire de se vêtir outre mesure.

 

Signification

Aller au gré des circonstances, librement et sans contraintes

Origine de l’expression  « aller à la va-comme-je-te-pousse »

Expression française basée sur une métaphore simple à interpréter. Elle rappelle le bateau qui se laisse emporter par le vent en errant sans but pour voir où le courant mène. Cela rappelle de fait d’errer sans plan ni rigueur, de manière désordonnée et naturelle.

Toutefois, le verbe « pousser »  peut être pris dans son sens propre avec le fait d’y voir un signe du destin qui pousse vers l’inconnu et il prendrait  donc dans ce cas une valeur d’assertion. Le verbe « aller » va exprimer l’acceptation. Selon d’autres explications, le verbe pousser prendrait le sens de grandir ou croître n’importe comment.

Ce serait plutôt la morphologie de l’expression qui prêterait à quiproquo car sa construction démontre un tout indissociable ce qui ferait que cette locution adverbiale serait invariable.

Exemple d’utilisation

Les rapports continuaient de bric et de broc, va comme je te pousse, sans que ni l’un ni l’autre y eût beaucoup de plaisir ; un reste d’habitude, des complaisances réciproques, pas davantage. (E. Zola : L’assommoir)

Expression française synonyme

A la fortune du pot

Signification

Perdre un avantage important ou prendre un risque inutile

Origine de l’expression « se brûler les ailes »

Expression française qui puise ses origines dans la mythologie grecque. Selon la légende Dédale et son fils Icare furent enfermés dans le labyrinthe dont les sorties étaient méticuleusement gardées. Dédale trouva quand même une solution consistant à confectionner des ailes et les coller sur ses omoplates et celles de son fils  pour pouvoir s’enfuir. Mais comme ses ailes étaient collées sur leurs corps avec de la cire, le père avertit son fils de ne pas s’approcher du soleil.

Il faut croire que depuis la nuit des temps, la jeunesse écoute rarement. Icare, tenté par cette luminosité et grisé par l’ivresse de l’altitude, il frôla le soleil et la chaleur lui brûla les ailes. Privé de son moyen de locomotion dans les airs, il tomba et se mourut au fond des mers.

Les personnes ne connaissant pas cette histoire continuent de penser que l’expression fait référence à l’insecte qui se brûle en  s’approchant trop près des flammes.

Signification

Être impatient et anxieux

Origine de l’expression « être sur des charbons ardents »

Expression française qui puise ses origines dans l’univers de la torture. En effet, il fut un temps où l’on torturait des gens en les mettant sur des charbons ardents. Ce supplice que l’on infligeait consistait à obliger une personne à rester debout dans une fosse remplie de charbon ardent sans chaussures. La douleur provoquée par les brulures de la braise l’empêchait de rester en place et elle était donc obligée de sautiller sur place pour limiter un tant soit peu le contact avec le parterre brulant. Ces gestes faisaient en sorte que le torturé s’épuise rapidement.

C’est donc le sens propre de l’effet de cette torture qui aurait donné naissance à l’expression décrivant une personne anxieuse, incapable de se concentrer et qui n’arrête pas de gesticuler.

Expression française synonyme

Ne pas tenir en place

Signification

Avoir une subite illumination, comprendre quelque chose de manière brusque

Origine de l’expression « faire tilt »

Pour comprendre les origines de cette expression familière, il faudrait définir le terme « tilt ». En effet, ce fameux tilt viendrait de l’anglais et serait une action de basculer. Mais ce terme entra vie dans le jeu de billard électrique où il annonce la fin d’une partie. C’est pour cela que ce fameux tilt a pris en premier lieu le sens de « échec »

De nos jours, faire tilt signifie comprendre tout d’un coup par allusion à l’apparition de ce fameux signal lumineux sur le flipper.

Signification

D’une voix forte et étourdissante

Origine de l’expression « à tue-tête »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XVIème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

En effet, en ancien français le verbe tuer n’est pas aussi fort qu’aujourd’hui et n’est pas synonyme d’éliminer. Il signifiait tout simplement frapper à la tête, en d’autres termes fatiguer ou exténuer. Même si cette expression semble archaïque, elle reste très souvent utilisée.

Exemple d’utilisation

Quelqu’un siffle à tue-tête, et, invisible, m’oppose encore dans ce bruit sa conception de l’univers qui est toute vulgarité. (Montherlant : Le démon  du bien)

Expression française synonyme

Casser la tête

Signification

Exactement, ni plus ni moins, de justesse

Origine de l’expression « ric-rac »

Expression française familière qui remonte au XVème mais qui n’est plus utilisée de nos jours ou très rarement.

A cette époque, il était possible d’entendre cette expression sous la forme « ric à rac » mais la question qui se poserait serait de savoir ce que signifient ces deux onomatopées. En effet, « Ric », qui viendrait de « Rik » servant à exprimer tout ce qui est petit. « Rak » reste une de ses variantes. Cette expression connaitra une grande évolution au cours des siècles puisqu’elle deviendra « ric à ric » au XVIIème siècle pour redevenir « ric-à-rac » un siècle plus tard et prendre sa forme définitive au début du XXème siècle.

Expressions françaises synonymes

Ça se vaut, on fait fifty-fifty

Signification

Tout à coup, sans réfléchir, brusquement

Origine de l’expression «  tout à trac »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française très  ancienne puisqu’elle remonte au milieu du XVIème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

En effet, le trac utilisé dans cette expression est pris dans son sens du XVème siècle, à savoir la piste ou la trace d’un animal et viendrait vraisemblablement du verbe traquer. « Tout » quant à lui serait synonyme de tout à fait.

Il est à remarquer que cette expression n’est pas utilisée dans le langage commun mais plutôt dans les conversations de salons car elle revêt un caractère littéraire.

Exemple d’utilisation

Tant pis, je n’osais pas regarder le prêtre à travers la grille en bois et je débitais tout à trac : « j’ai menti, j’ai désobéi, j’ai été gourmande, j’ai dit de vilains mots ». (M. Cardinal, les mots pour  le dire)

Signification

Les meilleurs hommes, l’élite

Origine de l’expression « le sel de la terre »

Expression française d’origine biblique. Selon Saint Matthieu, Jésus compare ses disciples au sel de la terre, en d’autres termes ceux qui ont pour tâche d’améliorer la vie de leurs prochains.

La notion de sel utilisée renvoie au fait que dans l’antiquité, le sel était un élément indispensable à la vie de la communauté. De plus le sel était une monnaie d’échange fort appréciée à tel point que les soldats romains recevaient une partie de leur solde en sel qu’ils revendaient afin d’améliorer leur situation.

De nos jours, l’expression le sel de la terre est largement utilisée pour vanter quelqu’un de méritant par son altruisme et sa générosité

Exemple d’utilisation

Supportez d’être appelée une nerveuse. Vous appartenez à cette famille magnifique et lamentable qui est le sel de la terre (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Expressions françaises synonymes

Le dessus du panier, fine fleur, hors de pair

Signification

Abandonner pour tourmenter ou par négligence

Origine de l’expression « laisser cuire dans son jus »

Expression française familière du début du XIXème siècle qui exprime l’idée de laisser une personne devenir plus maniable ou carrément l’abandonner à son sort.

Elle puiserait ses origines dans l’argot des comédiens où elle décrivait ceux qui ont connu un succès sans suite. Elle exprime ce fait avec l’idée de macération à la fois au sens propre comme au figuré. Cette macération reflète l’image d’une viande qui cuit dans son jus et ses vertus à la fois éducatives et curatives.

Il est tout à fait possible que cette macération s’applique non pas aux humains mais aux choses inanimées à l’instar d’une situation qui évolue pour mûrir ou pourrir.

Exemple d’utilisation

Mais, vont dire nos modernes Fabius, nos pourris diplomatiques, il fallait avant tout gagner du temps, faire tomber l’entrain populaire, et, laisser cuire la révolution dans son jus. (E. Morice)