Signification

Être très visible et évident

Origine de l’expression « crever les yeux »

crever les yeuxExpression française assez ancienne qui remonte au XVème. Si le fait de crever un œil au sens propre du terme fait atrocement mal et serait donc synonyme de souffrance. A ce titre tout ce qui parait évident est douloureux comme la vérité que ce phénomène engendre.

Prise au sens figuré, cette expression va traduire l’effet produit par des choses sur l’œil qui est exprimé par des verbes qui ont recours aux coups et blessures. Crever va donc montrer une sorte d’agressivité pour dire que celui qui ne fait pas attention à ce qu’il devrait voir et qui refuse le réel mérite d’être aveugle.

Exemple d’utilisation

La limite de la peinture, tout ce qu’elle peut et tout ce qu’elle ne peut pas est montrée avec une évidence qui crève les yeux. (G. Flaubert : Correspondances)

Expression française synonyme

Sauter aux yeux

 

Signification

La joie prolonge la jeunesse et la fait durer toute la vie

Origine de l’expression « être joyeux empêche de devenir vieux »

être joyeux empêche de devenir vieux expressionExpression proverbiale française qui fait référence à certains peuples de Grèce qui érigèrent des statues à l’honneur du dieu Grelot, symbole du rire personnifié. Ceci se fit en rappel au dogme de la religion de Zoroastre, le législateur né rieur. Il fut par ailleurs défini par les philosophes de l’Antiquité comme étant un animal qui rit et ce serait selon eux un caractère distinctif de l’espèce humaine.

Ce célèbre « homme qui rit » a vécu fort longtemps et mourut âgé de 90 ans et ce parce qu’il était toujours de bonne humeur. Depuis, cette philosophie fut utilisée en médecine quand la mélancolie  venait obstruer des lymphes. En d’autres termes, on guérissait les malades en leur provoquant un fou rire via des chatouillements ou des représentations amusantes.

Signification

Se promener d‘un lieu à un autre sans trouver ce que l’on cherche

Origine de l’expression « passer de Caïphe à Pilate »

Expression française très ancienne puisque ses origines sont bibliques. Elle ferait référence dit-on au récit de la passion du Christ où Jésus se fit promener d’un tribunal à l’autre, en d’autres termes des autorités publiques à celles en référence avec la religion, avant d’être jugé et condamné à mort.

En effet, ces courses indécentes que firent faire les juifs au Christ à l’époque de sa passion ont eu lieu en avril où il fut renvoyé d’Anne à Caïphe, de Caïphe à Pilate, de Pilate à Hérode et d’Hérode à Pilate, ce dernier étant le juge qui a ordonné la sentence. C’est d’ailleurs pour cette raison qu’on parle du Poisson d’avril qui avait lieu à la même date et qu’on trimbalait sur le dos des dupes.

Expression française synonyme

Chercher la pierre philosophale

 

Signification

Une perte importante de vies humaines, massacre

Origine de l’expression « une hécatombe »

Expression française qui puise ses origines dans la Grèce Antique où chaque année serait célébrée une cérémonie religieuse en l’honneur de la déesse Athéna. Cette fête consistait en un rituel où il est question de sacrifier 100 bœufs que les habitants de la cité se devaient d’offrir aux Dieux. Cette fête se déroulait chaque année du 23 au 30 du mois d’Hécatombéon, qui en grec ancien est synonyme de cent bœufs.

Lors de ce rituel, les profanes n’avaient pas le droit d’assister à la fête et étaient donc éloignés et le silence était fortement respecté pendant la cérémonie. Les prêtres dispersaient donc sur les animaux à sacrifier une pâte faite de farine, de sel et d’eau, en quelque sorte des préliminaires de la consommation du sacrifice.

Petit à petit l’hécatombe, à savoir le sacrifice de ces 100 bœufs s’est répandu à tous les sacrifices. Le terme fit son apparition en France au XVIème siècle pour désigner le massacre d’un nombre important de personnes. De nos jours, le mot hécatombe s’utilise principalement pour des pertes n’ayant aucune référence avec la mort humaine et donc des conséquences moins tragique comme le fait de commenter un évènement sportif.

Expression française synonyme

C’est la bérézina

Signification

Être astucieux et futé

Origine de l’expression « malin comme un singe »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XVIIIème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

De nos jours, l’expression semble être issue d’une métaphore basée sur l’habileté légendaire du singe. Toutefois, il ne faut point la prendre pour un compliment car dans la langue latine d’où serait issu le mot, malin évoque une personne mauvaise, perfide et méchante. De plus le malin est dérivé du mal puisque dans la religion chrétienne, le malin est une créature maléfique et le fait de coller ce terme au singe coule de source puisque le singe est l’incarnation du démon et ce depuis le moyen-âge.

C’est pour cela que le malin est resté synonyme de Diable et celui qui est malin comme un singe serait avant tout une comparaison avec le démon. Ce serait peu à peu que le contenu de cette expression changea de sens pour que seuls l’adresse et l’habilité de l’animal deviennent les seuls éléments à en tenir compte avec la nouvelle acception du terme malin.

Exemple d’utilisation

Un certain niais, qui a l’air plat et bête, mais qui a de l’esprit comme un démon et qui est plus malin qu’un vieux singe. (Diderot : Le neveu de Rameau)

Signification

Faire de grands efforts, se donner beaucoup de peine

Origine de l’expression « suer sang  et eau »

Expression française dont les origines sont très anciennes puisqu’elle remonte à la fin du XVIème siècle. Un siècle auparavant l’expression en question  existait sous la forme « suer sang et larmes »

« Suer sang et eau » est d’origine biblique et ferait allusion à la mort du Christ. Il parait que sa sueur se transformât en caillots de sang qui tombaient par terre. L’eau est dans ce cas synonyme de sueur qui par la force des choses est devenue symbole du travail. C’est pour cela que l’expression traduit le labeur acharné semblable aux affres et l’agonie.

Exemple d’utilisation

Vous le représentez-vous, la nuit, dans son cabinet, élaborant à loisir et de son mieux cette harangue qui fera dresser un échafaud dans 6 semaines ? Le voyez-vous suant sang et eau pour emboiter la tête d’un accusé dans le plus fatal article du code. (V. Hugo : Le dernier jour d’un condamné) 

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme