S

Expressions françaises commençant par la lettre S

Signification : Perdre son temps à s'occuper de choses inutiles.

Origine : Expression française dont l'origine remonte à l'époque des gaulois où le terme moult tarder signifie tarder beaucoup ou arriver après coup qui par ailleurs a donné  naissance à l'expression "c'est de la moutarde après dîner". L'usage du terme moutarde paraît donc clair par le fait que ce condiment n'est utile qu'au moment des repas pour exciter l'appétit et serait donc inutile à la fin ou après.

Expression française synonyme : Peigner la girafe

Signification : Ivrogne

Origine : Expression française du milieu du XVème siècle utilisée par les femmes du peuple comme surnom dont elles affublaient un mari ivrogne. La métaphore du sac viendrait du fait qu'en ces temps là, le vin était emmagasiné dans des sacs de cuir. Il se pourrait aussi que ce même sac est utilisé dans cette expression française non pas dans le sens de contenant mais plutôt dans celui de bedaine par son aspect souple  et sa grande capacité.

Signification : Nuire à quelqu'un sans y paraître.

Origine : Expression française du milieu du XVIIème siècle où la notion de plat couvert indique la dissimulation du contenu. La forme pronominale   sert à exprimer la prostitution et donc la femme qui se fait servir à plats couverts se prostitue car dans les verbes utilisés dans cette expression française, cette notion existe par "elle se fait servir, se met à plat et se fait couvrir". A partir du XIXème siècle, les différents sens disparaissent pour ne laisser que celui qui désigne le plat-surprise, celui qui ne figure pas au menu. De ce fait, l'expression française servir à plats couverts perd le sens de mesquin pour ne garder que la notion de surprise agréable.

Signification : Très sale

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du début du XIXème siècle, il faudrait commencer par définir le peigne dans le dictionnaire de l'époque pour savoir en qoi il serait le symbole de la saleté. Les peignes de l'époque étaient en bois et du moment que le bois n'a pas de lustre il parait sale. Comme cette explication ne semble pour le moins pas convaincante, d'autres interprétations expliquent la métaphore par le fait que cette expression viendrait de malpropre comme un peigne de la fin du XVIIIème siècle et la saleté de l'instrument se baserait tout simplement sur l'abondance des connotations péjoratives du terme.

Signification : Expression familière pour décrire celui qui a bu à l'excès.

Origine : Le choix de la grive dans cette expression française du XVIIIème siècle se base sur le fait que cet oiseau est un grand amateur de raisin mais le terme  soûl de l'époque signifie repu.

Exemple d'utilisation : Coupeau, soûl comme une grive recommençait à viauder et disait que c'était le chagrin (E. Zola : L'Assommoir)

Signification :  Secrètement, clandestinement.

Origine : Expression française du XVIIème siècle qui puise ses origines dans les milieux littéraires de l'époque. En effet "sous le manteau" fut utilisée en référence aux ouvrages clandestins ou interdits qui circulaient secrétement parmi la population. Le terme manteau serait donc compris dans son sens métaphorique de ce qui sert à cacher. Notre expression française se retrouve de nos jours généralisée à toute transaction frauduleuse.

Signification : Personne âgée ou grave qui accompagne une jeune femme par bienséance et pour répondre de sa conduite.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir le chaperon selon le dictionnaire de l'époque. Au moyen-âge, il représentait une coiffure. Puis, il prit le sens du capuchon de cuir qui enveloppe la tête de l'oiseau de proie pendant les déplacements l'empêchant d'avoir peur. Au début du XVIIIème siècle, il symbolisait la coiffure de tête qui avait une sorte de bourrelet sur le haut et une queue pendante sur l'épaule. La définition contemporaine du chaperon viendrait du milieu du XVIIème siècle quand à l'église des Carmes, arriva une caravane de femmes élégantes et délurées dont les mères dix ans auparavant portaient le chaperon se définissant comme la vraie marque de la bourgeoisie.

Signification : Connaître les peines cachées, les ennuis secrets de quelqu'un, ses points faibles.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent et principalement le bât. Ce bât en question dans le vocabulaire du XVème siècle serait tout simplement un assemblage de bois placé sur le dos de l'animal pour le transport de personnes ou de matériel. Cette expression viendrait de l'image rurale selon laquelle les bêtes de somme mal bâtées ou trop chargées portent des plaies à divers endroit selon la position du bât. La plaie en question ne peut être découverte qui si ce dispositif est enlevé mais entretemps, la bête sera irritable et triste. Par cette attitude, elle aura tendance à rappeler toute personne malheureuse qui a beaucoup d'ennuis.
Dans le langage du moyen français, cette expression française devient "savoir où le bas blesse" où le bas fait allusion aux parties sexuelles. Elle prendra donc un sens plus érotique à partir du XVIIème siècle.

Signification : Fait allusion à tout ce qui diminue sans cesse tendant à disparaître.

Origine : Expression française qui puise ses origines du mythe créé par Balzac dans le roman La Peau de Chagrin qui narre l'histoire d'un talisman fait d'une pièce de cuir ayant le pouvoir d'exaucer les voeux de son possesseur en se rétrécissant à chaque désir comblé. Outre la symbolique évidente du temps irreversible et du désir, le mot chagrin serait une altération du mot turc sagri désignant la peau d'un animal. C'est généralement la peaude l'âne ou de la mule qui servait à fabriquer cette peau de chagrin utilisé dans la fabrication des chaussures.

Expression française synonyme : Fondre comme neige au soleil

Signification : se donner du mal, et par extension se faire du souci.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du milieu du XXème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent. Le chou prendrait la valeur du cerveau comme facultés intellectuelles et casser celle relative à tout ce qui est dur et harassant. Il est à remarquer que notre expression française est le plus souvent utilisée dans sa forme négative à savoir ne pas se casser le chou pour un jugement vain de faire plus d'effforts considérés comme superflus.

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

https://www.bien-fait-pour-ta-gueule.com/

Couteaux

Le spécialiste de la vente de couteaux

http://www.vos-couteaux.com

Couteaux de collection

Couteaux Laguiole

 

 

 

 

 

Click And Collect

Site mairie

Le portail Français de la création de site internet mairie

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme