E

Expressions françaises commençant par la lettre E

Signification : Avoir de bonnes intentions, avec des intentions honorables

Origine : Expression française du XIXème siècle empruntée à la comédie de Molière l'Avare qui renvoie essentiellement aux relations galantes en vue du mariage ou sans relations sexuelles illicites. De nos jours, en tout bien tout honneur est vieillie dans ce sens mais reste utilisée dans le monde des affaires pour prouver qu'il n'y a aucune mauvaise intention.

Exemple d'utilisation : Savez-vous que j'ai été pendant dix ans la ressource des militaires, en tout bien tout honneur? (Diderot : Jacques le fataliste)

Signification : Se porter mal, être souffrant, maladif

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du XVIIème siècle, il faudrait commencer par définir la patraque selon le dictionnaire de l'époque. Ce terme viendrait de l'espagnol pataca qui est une pièce d'argent qui serait passé dans le vocabulaire provençal pour devenir patraco qui veut dire monnaie usée. De ce fait,  la patraque serait une machine usée ou mal faite et donc de peu de valeur. Dans le langage fammilier et au sens figuré du terme, une patraque est une personne faible et fatiguée.

Exemple d'utilisation : Je ne suis plus qu'une vieille patraque

Expression française synonyme : Être chocolat

Signification : Revenir à son sujet favori

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l'époque. Du temps où le seul moyen de locomotion était constité de voitures à cheval, les cochers criaient "Dia Dia" pour faire avancer leurs montures. Les gamins par imitation s'amusaient à pousser des chevaux imaginaires en criant "Da Da". Par extension, le dada mot enfantin pour dire cheval est devenue une passion, transmission anglophone aidant où il est question de hobby-home. Donc, il s'en suivra que dans cette expression, le dada serait le sujet de conversation et la personne qui tendra à l'enfourcher va prendre le sens de revenir à son sujet favori.

Expression française synonyme : Un cheval de bataille, un violon d'Ingres

Signification : Parler, affirmer quelque chose avec assurance

Origine : Expression française du XVème siècle dont les origines remontent au moyen-âge, période pendant laquelle le fait de prouver la culpabilité d'une personne était une épreuve tellemnt difficile et harassante  qu'on préférait soumettre l'accusé au jugement de Dieu. Cette manière de faire consistait en différentes opérations les unes plus cruelles que les autres comme les duels, tournois ou pire encore, l'accusé était jeté à l'eau pieds et poings liés et au cas où son corps flottait, il serait coupable. Le dernier moyen consistait à mettre les mains du condamné dans les flammes et en les sortant indemnes, il prouvait son innocence. Aussi, en mettre sa tête à couper serait un jugement de dieu et s'utilise de nos jours pour convaincre de ce que l'on avance.

Expression française synonyme : Mettre sa main au feu

Signification : Être traumatisé par un événement.

Origine : Expression française qui puise ses origines dans l'Antiquité Romaine, période pendant laquelle les condamnés étaient marqués à vie sur le front grâce à un fer rougi. Selon la tradition de l'époque, il fallait que le criminel n'oublie jamais le mal qu'il a causé à autrui et que cela soit visible de tous. Tout un chacun a le droit de différencier les criminels des bons citoyens. Après la disparition définitive de cette pénitence, la loi fut appliquée sur les animaux pour les reconnaître. Aussi que ce soit pour l'homme ou pour l'animal, le fait d'être marqué au fer rouge reste un symbole, une référence à la souffrance endurée qui donna au sens figuré le traumatisme vêcu lors d'un événement.

Exemple d'utilisation : Cette rupture l'a marqué au fer rouge

Signification : Personne sans talent mais dont les apparences lui ont valu un honneur qu'il ne mérite pas.

Origine : Expression française dont les origines remontent à l'époque où le prince Henri III se passionna pour ce nouveau jeu au point de paraître avec un bilboquet suspendu à sa ceinture pendant l'exercice de ses fonctions. Pour améliorer ses aptituses, il fit appel au Duc d'Epernon qui maniait bien ce jeu en faisant de lui son professeur émérite et en lui accordant les plus hautes dignités ce qui  a valu à ce pauvre duc les moqueries des intellectuels qui le  traitèrent de fort en bilboquet.

Expression française synonyme : Être fort au billard

Signification : Entrer par la voie la plus honorable

Origine : Expression française du XIXème siècle dont les origines sont latines, civilisation dans laquelles les portes correspondaient aux portiques à savoir des passages qui servaient à pénétrer dans les villes. Ensuite, ce mot s'est appliqué aux portes telles que définies de nos jours. Aussi le fait de rentrer par la grande porte permet d'accéder à un endroit sans se cacher, d'une manière respectable.

Expression française contraire : Par la petite porte  qui veut dire par un moyen détourné.

Signification : Être bien pris en charge, être au pouvoir bénéfique de quelqu'un

Origine : Expression française dont les origines remontent au XIIIème siècle se trouvant sous la forme tomber en de bonnes mains. La métaphore des mains reste à la fois le symbole  de l'autorité subie ou contestée de l'extérieur et l'expérience dont bénéficie la personne en question. De ce fait, être entre de bonnes mains prendra le sens de celui qui est pris en charge par une personne à la fois expérimentée et sûre.

Exemple d'utilisation : Il ne se rencontre chez lui en effet ni lumière trop vive, ni obscurité complète.... pour une femme à principes, il est difficile de tomber en d'aussi bonnes mains. (D'après Honoré de Balzac : Etude de femme)

Signification :

Être prêt à accomplir des tâches difficiles

Origine :

Expression française dont les origines remontent au XIXème siècle qui viendrait d'un roman de Balzac pour décrire celui qui serait prêt d'acomplir une tâche aussi difficile que la guerre. Elle va connoter une forte détermination de la personne en question.

Exemple d'utilisation :

"Les pouvoirs publics se sont mis sur le pied de guerre pour cette nouvelle vague de froid." (Le Figaro)

 

Signification : S'identifier à une personne par l'imagination ou jouer un rôle avec conviction.

Origine : Expression française qui viendrait du milieu du théâtre et plus exactement d'une pièce  de Ponsard du milieu du XIXème siècle intitulée Charlotte Corday. Ce fut l'acteur Bignon qui immortalisa la sentence "je crois que je suis entré dans la peau du personnage" et le succès qui lui fut réservée dépassa celui de la pièce elle-même pour la transformer en expression française.

Exemple d'utilisation : Certes, l'une des lois du code personnel de Simon était ne jamais céder à la tentation sentimentale de se mettre dans la peau de l'adversaire. (M. Druon)

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.
Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme