B

Expressions françaises commençant par la lettre B

Signification : Se dit ironiquement d'une absence remarquée.

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle qui puiserait son origine dans les oeuvres de Mallarmé qui se base sur le fait que l'absence est une qualité de bon sens dans la sagesse des nations. Elle se référerait à la mythologie romaine où à la mort de Junie, nièce de Caton et soeur de Brutus, Tacite rapporta qu'aux funérailles, il y eut une exposition d'images de vingt familles illustres. La signification ironique de cette expression est un peu plus récente et remonterait au milieu du XIXème siècle.

Exemple d'utilisation : Notre choix porterait sans équivoque à celui de la tragédie de Tibère, qui est à l'origine de cette expression française:
Devant l'urne funèbre on portait ses aïeux:
Entre tous les héros qui, présents à nos yeux,
Provoquaient la douleur et la reconnaissance,
Brutus et Cassius brillaient par leur absence.
(Tragédie de Tibère)

Signification : Attaquer violemment, ruiner

Origine : Expression française issue du milieu militaire. En effet de tout temps et au cours de toutes les guerres, l'intérêt des invasions serait de voler et acquérir les richesses. De ce fait, afin de franchir les murailles des demeures seigneuriales et chateaux forts, il fallait pratiquer un trou assez grand pour y engager les troupes. Ce trou appelé brèche viendrait de l'allemand brecha signifiant fracture.

Exemple d'utilisation : Il veut que le convoi traverse tout Paris parce qu'avec le tinon du corbillard, on pourra batte en brèche, comme avec un bélier à tête de mort, les murailles des tuileries. (J. Vallès : L'insurgé)

Signification : En se tenant pas le bras généralement avec affection.

Origine : Expression française du XVIIème siècle exprimant plus ou moins une certaine affection basée sur une symétrie des membres et du geste  exprimée par la forme répétitive de bras, la paronymie de dessous et dessus et enfin l'absence de mot de coordination.

Exemple d'utilisation : Tout en marchant avec moi, bras dessus bras dessous et en me disant ces paroles qui bien que mêlées de dédain, étaient si affectueuses (M. Proust : A la recherche du temps perdu)

Signification : Boire un verre d'alcool

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française,  commençons par définir le canon. En effet et depuis le XVIème siècle, ce canon serait une mesure de capacité utilisée our les vins et spiritueux d'une valeur de 1/16 ème de pinte. Par ailleurs, le canon désigna au XIXème siècle un simple verre de vin.

Merci de vous connecter pour lire l'explication de cette expression Française réservée à un public adullte.

Signification : Avec audace et franchise

Origine : Expression française contemporaine car ne remonte qu'au milieu du XXème siècle et viendrait du jeu de billard où jouer bille en tête c'est frapper sa bille de billard franchement. Selon une autre explication, cette expression viendrait de l'argot où en cette langue populaire, la bille désigne la tête ce qui traduirait ce même dicton en foncer tête en tête dont la première est celle qu'on porte sur les épaules et la deuxième insinuant la première place, le premier rang. de ce fait "aller bille en tête" peut prendre deux sens à savoir et en premier lieu foncer droit devant, audacieusement et selon une  autre interprétation par manque de reflexion.

Exemple d'utilisation : J'étais entré bille en tête, à plus de soixante à l'heure, dans une couche de fumier très "géorgique" (J.L. Bory: Ma moitié d'orange)

Signification : Simple et facile à comprendre, enfantin

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle qui s'itulisait pour décrire le summum de la stupidité humaine. Le choix du chou est simple à comprendre puisque ce légume est considéré comme l'aliment nutritionnel le plus commun et le plus rudimentaire et constitue la base de la nourriture paysanne ce qui l'assimile à la grossièreté et la bêtise. De nos jours, cette expression française qualifie un travail facile et enfantin et ne s'applique plus aux personnes. De ce fait le terme bête perd son sens de manque d'intelligence pour prendre celui de simple, facile, aisé.

Expression française synonyme : Simple comme bonjour

Merci de vous connecter pour lire l'explication de cette expression Française réservée à un public adullte.

Signification : Fonctionner irrégulièrement, divaguer.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française de la fin du XVIIIème siècle, il faudrait commencer par définir le terme "breloque". Selon le dictionnaire de l'époque ce mot comporte un double sens : cela peut être tout d'abord une batterie de tambour au rythme irrégulier pour rompre les rangs et creer une désorganisation; sinon, elle correspondrait à un bijou fantaisie de peu de valeur.
Selon notre expression française, la breloque serait prise dans le premier sens et serait relative à la notion d'anarchie.

Expression française synonyme : Battre la chamade

Exemple d'utilisation : ....le tremblement de ses mains redoublait, sa main droite surtout battait la breloque que certains jours ....(E. Zola: L'assommoir)

Signification : Pli, missive, lettre dont le contenu est à la fois court et doux; message galant.
Origine : Expression française n'ayant aucun rapport avec le réglement financier et le seul paiement au attendu en ce sens est d'ordre sentimental. Le terme billet désigne dans cette expression française une petite lettre et l'adjectif doux renvoie au vocabulaire amoureux. Cette lettre parviendrait d'un galant faisant la cour à sa dulcinée. De nos jours, le billet doux se généralise aux échanges manuscrits des deux sexes. L'adjectif doux quant à lui trouve ses origines dans le vocabulaire de la tendresse et peut être utlisé avec d'autres termes que le billet comme des yeux doux, des mots doux.....
Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme