V

Expressions françaises commençant par la lettre V

Signification : Juger par soi-même, chercher son propre interêt.

Origine : Cette expression de Gascogne fait référence au cadran solaire qui était posé sur les façades des maisons. Ce cadran était placé en général au seuil des maisons, ainsi on avait qu'à sortir pour voir de suite si midi sonnait !!! Ainsi il était simple de voir midi à sa porte.

Signification : Profiter des ressources d'un autre. Vivre en profitant des largesses offertes par l'état. Exploiter les failles d'un système.

Origine : Expression Française datant du XVI sciècle. Après avoir été utilisé pour les gens des cours, l'usage de l'expression a été popularisé et utlisé plus largement pour tous ceux qui vivent en parasites.

Signification : Au sens propre, valoriser sa propre valeur au cours de l'or. Au sens figuré, réflexion Française typiquement ironique! Montrant le haut interet d'un évenement, d'une personne ou d'une attitude.

Origine : Cette expression Française tient son origine au XIII, et était utilisée au sens litérale : valoir son propre poid en valeur Or

Ventre affamé n'a pas d'oreilles Signification : Celui qui a faim (ou dans le besoin) n'écoute pas.

Ventre affamé n'a pas d'oreilles Origine : L'expression date du IIe siècle avant J.C., et exprime que celui qui a extrêmement faim ou est très pauvre est prêt à tout.
Ici, la personne affamée a  son ventre qui gronde si fort qu'il couvre sa petite voix intérieure qui lui dit de ne prendre aucun risque, même pour satisfaire sa faim. C'est "Caton" qui aurait le premier utilisé cette phrase, devenue proverbe, sous la forme "il est difficile de discuter avec le ventre, car il n'a pas d'oreille". Plus tard "Rabelais" utilise dans le Tiers Livre la forme plus actuelle pour la première fois.

Ventre affamé n'a pas d'oreilles Exemple d'utilisation: « Mme de L'Eclin portant les cheveux en bandeaux qui lui cachaient entièrement les oreilles, on ne l'appelait jamais que "ventre affamé" »
Marcel Proust - À la recherche du temps perdu

Signification : prétendre avoir gagné quelque chose avant le résultat final

Origine : Il s'agit la d'une expression française imagée, où on peut imaginer quelqu'un vendre la peau d'un ours encore vivant et donc il n'est pas garanti d'arriver à acquérir la peau en question. On l'emploie généralement sous la forme "Il ne faut pas vendre la peau de l'ours avant de l'avoir tué" quand on veut prévenir quelqu'un qui estime posséder ou gagner quelquechose avant que l'acte ne soit officialisé.

Exemple d'utilisation :

"- On mène 3 à 0 et il ne reste que 10 min c'est bon le match est dans la poche!

- Ne vend pas la peau de l'ours avant de l'avoir tuer, on ne sait jamais ce qu'il peut arriver."

 

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme