T

Expressions françaises commençant par la lettre T

Signification : Informer une personne de quelque chose

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans le dictionnaire argot où le jus se définit comme étant le courant électrique. Ce n’est donc que par plaisanterie que le terme jus a remplacé le courant. Selon d’autres interprétations, le jus ferait référence à l’eau contenue dans les accumulateurs électriques appelée jus

Expression française synonyme : tenir au courant

Signification : aller dans des directions opposées ou agir de manière contradictoire

Origine : Expression française dont les origines proviendrait d’une expression semblable du XVIIème à savoir il n’entend ni à hue,ni à dia mais la question qui se poserait serait de savoir ce que signifie vraiment ce hue et ce dia. Ce serait tout simplement des onomatopées utilisées par des charretiers pour faire avancer le cheval ou par des laboureurs qui utilisaient le hue pour orienter la bête de trait à droite et le dia à gauche, d’où à hue et à dia dans des sens opposés

Exemple d’utilisation : Les ardents de mon comité m’ont tiré à hue et à dia pour aller dans les communes, à la chasse aux influents. J’ai couru, ici, là, ailleurs, encore, j’ai fait le tour de la circonscription à pied, en wagon, en charrette. (J. Vallès : L’insurgé)

Signification : Le dictionnaire des expressions et locutions définit tel maitre, tel valet par le fait que chaque maitre a le valet qu’il mérite.

Origine : Locution proverbiale devenue expression française d’origine latine qui explique comment un valet peut prendre les habitudes de son maître car ce dernier devient un modèle à imiter. Tel maitre, tel valet illustrerait donc le thème purement chrétien de la justification de la hiérarchie, en d’autres termes, l e maitre ne peut mériter sa fonction que s’il est un modèle pour son esclave.

Exemple d’utilisation : Trublot murmure : Dame, tel maitre, tel valet. Quand les propriétaires donnent l’exemple, les larbins peuvent bien avoir des goûts pas honnêtes. Ah ! Tout fout le camp, en France décidément. (E. Zola)

Signification : Travailler durement et sans relâche

Origine : Expression française dont les origines remontent au XIXème siècle, par allusion à la forte constitution des hommes de couleur pour affronter les dures tâches sans qu’il n’y ait aucune connotation raciste en référence à l’exploitation sans limite des travailleurs.

Par ailleurs et selon d’autres explications, travailler comme un nègre ferait dit-on aussi référence au travail des esclaves dans les colonies et ce serait cette réalité qui s’est superposée à l’expression pour indiquer la dureté d’un travail par comparaison aux pratiques infligées aux esclaves.

Exemple d’utilisation : Je bûche comme un nègre. J’entasse bouquins sur bouquins, notes sur notes mais c’est bien difficile mon pauvre vieux. (G. Flaubert)

Signification : Être fou

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au milieu du XXème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. Le verbe travailler se définit au figuré comme être agité et le chou, la tête, en tant que siège de la pensée. Or selon certains auteurs, le travail intellectuel serait synonyme de folie.

Expressions françaises synonymes : Yoyoter de la toiture, travailler du chapeau

Signification : Attaquer, battre brusquement quelqu’un, l’insulter

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir le terme râble selon le dictionnaire de l’époque. Le râble est un terme qui remonte au XVIème siècle qui se définit comme étant généralement le dos et les reins du lapin et par plaisanterie la même partie correspondant à l’homme. Toutefois l’expression tomber sur le râble est considérée comme assez récente et exprime une attaque brusque envers quelqu’un ou pour parler d’un inconvénient ou une catastrophe, une difficulté qui arrive à l’improviste.

Exemple d’utilisation : Le mastard lui ressaute sur le râble. Il lui ravage toute la gueule. Il s’accroupit pour le finir. (L.F. Céline : Mort à crédit)

Signification : S’agiter inutilement dans uns situation d’impuissance

Origine : Expression française qui se baserait sur l’image de la force impuissante, de courage mais comme base de valeur inutile. En effet, le lion considéré comme le roi des animaux qui une fois en cage dans un zoo va manifester son impuissance par des rotations vu l’exiguïté de l’espace.

Exemple d’utilisation : Monsieur, moi je ne sais plus quoi faire du jeune homme. Il fait les cent pas comme un lion en cage. Je n’ose plus passer dans l’antichambre. (J. Anouilh)

Expression française synonyme : faire les cents pas

Signification : Prendre en photo

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française supposée vieillie et inusitée, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

A partir du XVIème siècle, le portrait serait issu du verbe portraire signifiant dessiner en général et particulièrement le visage et le buste alors qu’au moyen-âge, le verbe tirer prenait le sens de dessiner ou tout simplement tirer un trait.

De ce fait et selon ces significations, il s’avère que tirer le portrait serait un pléonasme et ce n’est qu’à partir du XIXème siècle grâce à l’apparition de la photographie dans son sens contemporain que l’expression française en question prit le sens de photographier.

Exemple d’utilisation : Tiens Marie, regarde le boire son lait avec un recueillement qui me donne envie de faire ma prière. Quel air sérieux ! On devrait bien tirer son portrait en ce moment.

Signification : S’adonner à l’une des activités patronnées par les muses comme la poésie

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans la mythologie grecque où les muses seraient les présidentes des différents arts. En effet, Calliope s’occupait de la poésie lyrique, Clio d’histoire, Euterpe de la flûte mais aussi de poésie lyrique, Melpomène de tragédie, Terpsichore de danse orientale, Erato de lyre et de poésie lyrique, Polymnie des hymnes destinés aux dieux, Uranie d’astronomie, et Thalie de comédie et de poésie bucolique. De nos jours, taquiner la muse reste une expression familière pour désigner celui qui essaye de faire de la poésie en écrivant des vers.

Exemple d’utilisation : C’est bien connu, tous les français ou presque sont des écrivains en puissance ! Mais il ne suffit pas de taquiner la muse pour être publié, loin de là ! (Delphine Peras pour l’express)

Signification : Adresser des louanges à quelqu’un

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les couronnes selon le dictionnaire du XIème siècle. En effet, la couronne serait un cercle de fleurs et de feuillages entrelacés qui servirait à la fois d’ornement et comme étant un signe de dignité. C'est pour cela que la tresser , en d'autres termes la préparer et l'offrir équivaudrait à donner de l'importance à une personne et donc la complimenter.

Exemple d’utilisation : Je suis depuis quatre jours couché sur mon divan, à ruminer ma position qui n’est pas gaie, bien qu’on commence à me tresser des couronnes, où l’on mêle, il est vrai du chardon. (G. Flaubert : Correspondance)

Expression française synonyme : jeter des fleurs

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.
Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme