Signification

S’attaquer à la situation dont on est bénéficiaire ou lutter contre des personnes dont on tire profit

Origine de l’expression « scier la branche sur laquelle on est assis »

Scier la branche sur laquelle on est assisAfin de mieux comprendre l’origine de cette expression française qui remonte à la fin du XIXème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque.

Au cas où l’expression est prise dans son sens le plus propre, la métaphore utilisée est on ne peut plus aisée à interpréter. Toute personne qui frôle l’inconscience au point de couper une branche d’un arbre sur laquelle il est assis va tout simplement se retrouver par terre. Par ailleurs son comportement sera jugé comme étant insensé.

Toutefois, l’expression peut être interprétée différemment puisque dès la fin du XXème siècle le verbe scier prend le sens de détruire la situation d’une personne et le complément rajouté à notre dicton ne fait que renforcer la situation applicable à soi-même.

Exemple d’utilisation

Après-moi le déluge, et ce que  deviendront ses autres collaborateurs, je m’en contrefous. Mais je ne veux pas me trouver le bec dans l’eau à quarante-deux ans, après avoir scié la bonne branche sur laquelle j’étais assis. (M. de Saint-Pierre)

Expressions françaises synonymes

Se tirer une balle dans le pied, tirer sur l’ambulance

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme