S

Expressions françaises commençant par la lettre S

Signification : Se vanter, se faire valoir

Origine : Expression française familière qui remonte au début du XIXème siècle et qui se baserait sur la métaphore du savon qui une fois imbibé d’eau produit des bulles qui augmentent de volume et ne produisent rien comme celui qui se vante et veut montrer son importance alors qu’il ne représente quasiment rien.

Expressions françaises synonymes : Se gonfler, faire le paon, se pousser du col

Sentir le sapin Signification : N’avoir plus longtemps à vivre.

Sentir le sapin Origine : Expression française de la fin du XVIIème siècle qui se baserait sur la métaphore du bois de sapin dont on fait les cercueils symbole le plus représentatif de la mort pour désigner celui qui serait en phase terminale, à l’article de la mort. De nos jours, le sens de « sentir le sapin » a un tant soit peu évolué pour exprimer l’idée qu’il existerait des problèmes en perspective et que les ennuis arrivent.

Sentir le sapin Exemple d’utilisation : Cet hiver, autour d’elle, on disait qu’elle ne sortirait plus de sa chambre que les pieds en avant, et qu’elle avait à la vérité, un fichu râle qui sentait joliment le sapin. (E. Zola : L’Assommoir)

Sentir le sapin Expressions françaises synonymes : casser sa pipe, avoir un pied dans la tombe, ses jours sont comptés, sortir les pieds devant

 

Signification : Devenir célèbre

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans le dictionnaire du XVIIème siècle où le nom se définit comme étant la gloire ou la renommée. De nos jours, se faire un nom tend à être de plus en plus précis et son emploi serait beaucoup plus restrictif pour désigner une notoriété dans un domaine très précis. Le terme nom correspondrait donc à une valeur sociale et perd son sens courant et substantif. Il serait donc l’objet d’un travail effectué.

Expression française synonyme : Se couvrir de gloire

Signification : Se décider de manière brusque, prendre une décision risquée dont les retombées sont incertaines ou s’engager sans être sur de réussir.

Origine : Expression française qui se baserait sur la métaphore de la personne qui aurait tendance à plonger dans l’eau au lieu d’y entrer progressivement dans le but d’apprendre à nager, par crainte ou par froid aussi. Celle qui tenterait le large petit à petit serait prévenante alors que celle qui se hasarderait à plonger et se jeter à l’eau serait plus courageuse et audacieuse.

Cette expression française serait utilisée dans le milieu professionnel dans sa version plus complète à savoir se jeter à l’eau pour apprendre à nager signifiant se lancer brutalement dans une activité professionnelle sans apprentissage au préalable.

Expression française synonyme : Foncer tête baissée

Signification : Se ressembler trait pour trait

Origine : Expression française qui remonte au XVIème siècle qui nous viendrait d’une expression plus ancienne puisque datant du XVème siècle à savoir se ressembler comme deux gouttes de lait. Les deux liquides, étant homogènes, il ne peut exister de meilleur pour établir une connotation comparative de ressemblances entre deux éléments appartenant au même produit, ou plutôt le même produit dans sa forme liquide divisible en goutte de taille et de composition similaires.

Exemple d’utilisation : Monsieur, c’est un homme qui a le dos vouté , les deux coudes et les deux genoux en forme de croissants ; cela ressemble à un tailleur comme deux gouttes d’eau. (D. Diderot)

Signification : Se mettre en valeur, se faire valoir

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans le dictionnaire argot du milieu du XIXème siècle et qui a commencé par prendre le sens de lever fièrement la tête car le col se définissait comme étant le cou. Se pousser du col viendrait selon quelques interprétations des habitudes des  bourgeois prétentieux qui soulevaient les cols de leur chemise par esprit de démonstration et de vantardise.

Expressions françaises synonymes : , se parer les plumes du paon, ne pas se moucher du coude, vouloi péter plus haut que son cul, se hausser le col, faire la chèvre.

Signification : Se mettre à la recherche de

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XIIème siècle, il faudrait commencer par définir le terme quête selon le dictionnaire de l’époque. En effet, le mot quête devenu archaïque nous viendrait du vocabulaire de la chasse et désigne la recherche du gibier.

Dans le dictionnaire du XVIème siècle le même terme écrit sous la forme queste et se définit comme étant l’action du limier qui cherche la localisation de l’animal. Peu à peu, et dans le langage de la chasse et particulièrement à tir, la quête serait le chien qui se devait de tâter le terrain avant l’approche du chasseur pour vois si le lieu est bien pourvu en gibier grâce à la finesse de son flair.

De nos jours, le terme quête a quitté le vocabulaire de la chasse pour rejoindre celui de l’église où il définit la collecte d’aumônes.

Signification : La sonnerie du réveil

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui nous viendrait tout droit du langage des marins ou des militaires, il faudrait commencer par définir la diane selon le dictionnaire de l’époque. Ce serait la batterie de tambour ou une sonnerie de clairon ou de trompette, qui éveillait à la l’aube les soldats et les matelots. Bien sur en dehors de ses deux domaines particuliers, c’est le réveil qui se charge de par une sonnerie plus ou moins agréable de mettre sur pied toute personne se devant de quitter son lit et vaquer à ses occupations.

Toutefois, le problème qui se poserait serait de savoir pourquoi  Diane plutôt qu’un autre prénom ? Selon les interprétations de certains auteurs, Diane serait une déesse grecque, vouée à la chasteté, sévère et connue pour sa cruauté, aussi pénible que l’effet d’un tambour ou un clairon qui réveille le soldat ou le marin au bord de l’épuisement.

Signification : Devenir sérieux, arrêter ses mauvaises actions.

Origine : Expression française qui puise ses origines dans le dictionnaire argot du milieu du XIXème siècle et s’emploie généralement d’une manière ironique pour décrire une sagesse inattendue d’une personne auparavant connue pour ses écarts de conduite. Le verbe acheter va se baser sur la métaphore de ce qui est acquis par un moyen artificiel en plus de l’assimilation d’un comportement qui peut être apprécié dans une société à une sorte de marchandise, un bien échangeable contre de l’argent.

Exemple d’utilisation : Il épousa sa destinée, elle s’acheta une conduite, mariée indigo, marié bleu nuit. (B. Beck Stella Corfou)

 

Signification : Innover, explorer une nouvelle approche

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du milieu du XIXème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. Le sentier serait un chemin de montagne avec pour base de la terre tassée et durcie par les randonneurs. Les sentiers battus sont ceux qui sont très fréquentés et dont l’itinéraire est connu. Le fait d’en sortir symbolise l’idée d’aller à travers les champs donc en terrain inconnu sujet de découvertes avec ses avantages et ses inconvénients. Dans un sens figuré, sortir des sentiers battus ne comporte que des avantages car elle va permettre de nouvelles aventures et découvertes.

Expression française synonyme : Sortir du lot

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme