P

Expressions françaises commençant par la lettre P

Signification : S’installer là on aurait l’habitude de passer l’hiver, résidence d’hiver

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans le domaine des militaires où le quartier d’hiver serait le lieu où les troupes sont logées en hiver pour une période déterminée.

Exemple d’utilisation : Forcé de laisser aller sa terrible maîtresse à Londres sans l’y suivre, Philippe reprit ses quartiers d’hiver et revint rue Mazarine dans sa mansarde. (Balzac : La rabouilleuse)

 

Signification : Ignorer, ne pas prendre en compte

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans les jeux de dé où l’as ne vaut qu’un point et serait donc négligeable lors du comptage. De ce fait toute chose  qui passe à l’as au sens figuré du terme va être ce qui est de quantité négligeable ou ignoré. L’expression en question va être utilisée plutôt avec des noms d’objets et ne s’appliquerait pas ou très peu avec un complément de nom de personne.

Exemple d’utilisation : Martine me disait avec extase que le docteur Lérisson était un saint, sacrifiant toute vie personnelle, et même sa pauvre épouse, qu’elle était bien contente de voir passer à l’as, pour l’exercice de son art. (H. Guibert : A l’ami qui ne m’a pas sauvé la vie)

Expressions françaises synonymes : Passer à la trappe, jeter aux oubliettes

Signification : Accepter sans esprit critique, être crédule, croire naïvement ce qu’on entend

Origine : Expression française qui existait depuis le XVIème siècle sous la forme prendre pour argent conté dans le sens de compté. De ce fait l’argent comptant serait l’argent versé et compté sur le champ et par métaphore un avantage ou une qualité s’exprimant manifestement et sans attendre.

Exemple d’utilisation : En somme, mon petit, dit rudement Bouillon, votre affaire à vous est cuite. Oh patron, l’on ne sait jamais. J’ai pu me tromper, prendre pour de l’argent comptant des politesses de surface. (J. Romains : Les hommes de bonne volonté)

Expression française synonyme : Prendre pour acquis

Signification : Perdre le fil de son raisonnement, son assurance, se troubler

Origine : Expression française familière récente datant du milieu du XXème siècle qui puiserait ses origines dans le vocabulaire argot des cyclistes où elle signifierait ne plus suivre le rythme d’une course en perdant l’équilibre et en s’emmêlant les pieds.

Exemple d’utilisation : Il faut avouer qu’en ce moment-là, j’ai un peu perdu les pédales, parce que si d’autres s’étaient amenés, je pouvais plus remuer, coincé comme je me trouvais par le macchab. (A. Sergent : Je suivis ce mauvais garçon)

Expression française synonyme : S’emmêler les pinceaux

Signification : Produire de l’effet sur le public, l’auditoire ou sur des lecteurs

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du milieu du XXème siècle, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent et particulièrement le mot rampe. La rampe appartient au vocabulaire du théâtre et se définirait comme étant une galerie lumineuse qui borde la scène d’un bout à l’autre qui a fait son apparition au XVIIème siècle avec quelques chandelles, puis des bougies à la fin du XVIIIème pour lutter contre les mauvaises odeurs et au XIXème l’éclairage à gaz et enfin l’électricité. Cette rampe en question a servi à éclairer la scène  par le bas ce qui ravivait les visages des comédiens.

De ce fait, l’expression française passer la rampe va être utilisée pour décrire un spectacle  qui franchit cette rampe même symboliquement pour toucher le public

Exemple d’utilisation : A sa manière non sibylline la petite femme de chez Maxim’s me donne elle aussi sa leçon, car elle m’apprend d’un simple tournoiement de sa jupe haut troussée que rien ne vaut, en art comme en littérature, que ce qui passe la rampe et frappe en pleine poitrine, comme le raccroc d’une prostituée faisant naître un désir subit. (M. Leiris)

Signification : Partir très vite, précipitamment

Origine : Expression française du XVIème siècle où les jambes prennent le sens figuré de vitesse.  De plus et pour accentuer la notion d’accélération, l’emploi du terme toutes, au pluriel va renvoyer au renforcement expressif correspondant à la multiplication des membres inférieurs représentant une vitesse accrue. De ce fait, « partir à toutes jambes » prendra le sens de s’enfuir précipitamment, en courant

Exemple d’utilisation : On fait grand usage ici de petites voitures en coquilles, à roues fort basses et attelées d’un seul cheval qui les emporte à toutes jambes. (CH. De Brosses)

Expressions françaises synonymes : Avoir le feu au derrière, prendre ses jambes à son cou

Signification : S’en aller, partir

Origine : Expression française qui prendrait ses origines dans une autre expression plus ancienne du XVIème siècle, à savoir trousser bagage signifiant abandonner un lieu en hâte et sans bruit. Par contre la question que se poserait serait de savoir comment faire pour plier ce bagage considéré  comme synonyme de valise. Il s’avère que le bagage de l’époque serait tout simplement des effets personnels enroulés et mis derrière la selle au moment du départ. De ce fait, trousser bagage signifiera rouler ses affaires en paquet avant de partir. Plier bagage peut prendre le sens  de mourir car le phénomène de fuite évoqué ne permet aucunement de déterminer la destination, aussi cette destination inconnue pourrait être assimilée à la mort.

Exemple d’utilisation : Il n’y a pas une semaine que je suis au figaro, et voilà qu’ils en ont assez. On savait à qui on avait affaire. Il parait que non. Il ne me reste plus qu’à plier bagage. (J. Vallès : L’insurgé)

Expressions françaises synonymes : Prendre ses cliques et ses claques, plier les gaules

Signification : S’amuser, se divertir, profiter

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XVème siècle, il faudrait commencer par définir le bon temps selon le dictionnaire de l’époque. Ce bon temps synonyme de « autrefois » ou « jadis » va servir à valoriser une période antérieure par rapport au présent et pour notre cas va correspondre à l’époque antérieure au XVème siècle représentant une période heureuse et regrettée. En mode partitif, le bon temps prendra le sens de « moments agréables ». Prendre du bon temps reste employée de nos jours pour exprimer un sentiment de plaisir.

Exemple d’utilisation : Adieu, pauvre bibi. Continue à t’amuser, pendant que tu es jeune ; il faut prendre du bon temps quand on le peut. (G. Flaubert : Correspondance)

Signification : s’engager dans une campagne d’opinion, une action de lutte

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par expliquer le processus des croisades aux profanes : les croisades seraient tout simplement des expéditions militaires organisées par l’église généralement  pour avoir la mainmise sur Jérusalem et groupaient de nombreux  fidèles  de toutes les catégories professionnelles comme des artisans, des paysans ou religieuses à savoir les moines et pèlerins mais aussi  les guerriers et chevaliers de l’époque.qui partaient à la conquête du tombeau du Christ avec une grande motivation. Ces croisés comme on les appelait étaient reconnaissables à la croix cousue sur leur épaule. Les croisades selon les références historiques sont au nombre de huit et eurent lieu entre la fin du XIème siècle et le milieu du XIIème.

De nos jours, cette expression française a perdu le sens de départ réel et lointain pour se focaliser sur les engagements dans les bonnes actions et s’investir dans des luttes contre des fléaux de toutes sortes qui détruisent l’humanité comme la drogue ou la misère. Partir en croisade fait partie du langage journalistique contemporain.

Expression française synonyme : Prendre son bâton de pèlerin

Signification : Perdre la tête, ne plus savoir s’orienter

Origine : Expression française dont les origines remontent au XVIIème siècle mais la question qui se poserait d’abord serait de définir la tramontane. Elle viendrait dit-on d’avant l’invention de la boussole au milieu du XIVème siècle, période pendant laquelle il serait difficile de s’orienter en mer en pleine nuit. La solution serait de se faire guider par les astres et l’étoile de base nécessaire à l’orientation des marins était l’étoile polaire, voisine de pôle arctique qui était perçue par les marins de la méditerranée au-delà des sommets alpins et ils la dénommèrent la transmontana formé de trans qui signifie au delà et montes , les montagnes. Quand cette étoile était présente, elle indiquait le nord aux marins qui pouvaient la perdre par temps brumeux et ne pouvaient donc plus se diriger.

De ce fait et dans un sens figuré, cette expression française est le plus souvent utilisée pour décrire ceux qui perdent leur présence d’esprit dans les situations difficiles.

Expressions françaises synonymes : Perdre le nord, perdre la boussole

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme