P

Expressions françaises commençant par la lettre P

Signification : S'enivrer, boire tout son soûl
Origine : Afin de mieux comprendre les origines de notre expression française, il faudrait commencer par définir la biture. C'est un terme issu du vocabulaire de la marine qui daterait du milieu du XVIème siècle et se définirait comme étant la partie du câble qui se déroule au moment du mouillage de l'ancre et la bonne biture serait la longueur suffisante. Métaphoriquement, prendre une biture c'est prendre tout ce qu'on peut mais ce terme a pris nombreuses significations au cours des décénies. Au début du XIXème siècle, c'est un repas copieux et ce n'est qu'au milieu du même siècle qu'il prend le sens de forte dose de spiritueux. Le rapport entre la biture et l'ivresse peut provenir selon une première interprétation du fait que la disposition de cette biture n'est pas droite et rappelle la démarche trébuchante et qui va dans tous les sens de l'ivrogne. La deuxième explication plus logique que la première établirait un rapport entre mettre les bitures indiquant que le bâteau est arrivé à bon port et donc que le marin peut se permettre d'aller boire à volonté.
Il est à rappeler que cette expression française est surtout utilisée dans les régions maritimes de l'ouest et du Nord de la France.

Merci de vous connecter pour lire l'explication de cette expression Française réservée à un public adulte.

 

Signification : Être plus extrême dans une opposition que ceux ou celui qu'elle soutient.
Origine : Expression française du début du XIXème siècle vulgarisé par Chateaubriand. Elle fut tout d'abord appliquée aux ultras. Au niveau syntaxique, le suffixe "iste" signifie "partisan de". Il serait donc linguistiquement paradoxal que l'opinion ainsi désignée soit assumée avec plus de force que par la personne qui l'incarne. Par ailleurs, il est certain que les disciples dépassent souvent en intransigeance les maîtres. Il s'agirait donc dans ce cas d'une exagération qui sert à prouver que l'on soutient fermement une idée.
Signification : Effacer le souvenir de quelque chose, oublier un acte offensant ou nuisible.
Origine : Expression française dont les origines remontent au début du XVIIème qui prend tout d'abord le sens concret d'effacer une page écrite. Le verbe passer a l'avantage d'évoquer la notion de disparition. La métaphore va donc servir à effacer les traces ou faire oublier des fautes commises ou des actes répréhensibles.
Exemple d'utilisation : Cessons de nous quereller, embrassons-nous, passons l'éponge sur tout cela.

Signification : S'énerver, exploser, devenir fou

Origine : Expression française de la fin du XXème siècle dont les origines viendraient du domaine des installations électriques du XIXème siècle. A cette époque, la protection du réseau électrique intérieur se faisait grâce à des fusibles appelés plombs. Cette dénomination dit-on viendrait du fait que ces plombs étaient fabriqués en porcelaine et comportaient un fil de plomb point de passage obligé du courant et donc ayant la particularité de fondre et couper ce courant. L'inconvenient en ce cas c'est qu'il fallait disposer chez soi de plombs de rechange. C'est donc ce plomb-là qui a été à l'origine de cette métaphore. En effet le cerveau est comparé à un appareil électrique alimenté par des plombs et si le porteur de cette tête s'énerve c'est que son cerveau ne fonctionne plus et que ses plombs ont pété.

Merci de vous connecter pour lire l'explication de cette expression Française réservée à un public adullte.

Signification : Craquer jusqu'à commettre des actes insensés.
Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au milieu du XXème siècle, commençons par définir les termes qui la composent. En effet une durite est un petit tube en caoutchouc servant à acheminer un liquide d'un point à un autre du moteur. Ce tuyau avait tendance à se déchirer souvent ou au moins se détacher à une extrémité ce qui risque de causer maints problèmes plus ou moins graves au véhicule allant jusqu'à l'explosion.  La comparaison avec un homme enragé est simple car lui aussi peut commettre des actes aux conséquences fâcheuses.
Signification : Subir une défaite, un renvoi
Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent. En effet, à commencer par le verbe passer, il est à remarquer qu'il comporte plusieurs définitions: Tout d'abord passer c'est subir une épreuve désagréable et y passer signifie mourir. A rajouter le terme casserole, on passe directement aux arts culinaires et il serait logique de tuer l'animal avant de le passer à la cuisson. Cela serait donc cette combinaison du "y passer" avec son ancienne définition et la casserole comme symbole du trépas qui a donné le premier sens de cette expression française.
Selon d'autres interprétations, ce dicton viendrait de l'argot où un truand pris en flagrant délit se dit cuit c'est à dire qu'il est passé à la casserole.
Exemple d'utilisation : ...Et pauvre malheureux, si je passais par la casserole, qui te raccommoderait tes fonds de culotte ( A. Jarry)
Signification : faire des promesses mirifiques, promettre des choses considérables et merveilleuses
Origine : Expression française du début du XVIème siècle dont les origines remontent au moyen-âge. Elle rappelle les actes du général carthaginois Hannibal qui fit esperer à ses soldats du haut des Alpes la possession de Rome. Promettre monts et merveilles se disait promettre monts et vaux au moyen-âge où le terme vaux signifiait vallées. Depuis, cette image fut oubliée et les merveilles remplacèrent les vaux pour renforcer le terme monts au lieu de le compléter comme dans l'expression par monts et par vaux.
Exemple d'utilisation : Il ne se trouva d'or et d'argent ni dansles caisses publiques nidans les bourses particulières. Alors vint un matadore talien qui promit au peuple monts et merveilles.
Expression française synonyme : Par monts et par vaux
Signification : Hurler, pousser des cris perçants.
Origine : Expression française du XVème siècle issue d'une légende spécifique à la ville de Poitiers. Selon l'histoire, la fée Mélusine,épouse du comte Raimondin de Poitiers avait le pouvoir magique de se transformer en serpent et avait fait promettre à son mari de ne pas la voir en ces circonstances. Poussé par la curiosité, ce dernier enfreint l'ordre de sa femme et la surprit dans son bain. La fée s'enfuit donc en poussant des cris stridents mais réapparait dès qu'un malheur menaçait la maison des Lusignon pour les avertir par des hurlements.

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

https://www.bien-fait-pour-ta-gueule.com/

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme