M

Expressions françaises commençant par la lettre M

Signification : Laisser de côté, en attente

Origine : Expression française récente puisqu’elle date du milieu du XXème siècle qui se baserait sur la métaphore du lieu abrité et frais où les choses laissées en attente se conservent pour exprimer l’idée de la réclusion comme une mise à l’abri dans un lieu frais.

Expression française synonyme : Mettre au frais, mettre au placard

Signification : Tromper, duper au moyen d’un mensonge ou d’une histoire incroyable

Origine : Expression française qui se baserait sur la définition même du verbe tromper pour montrer que le trompeur emmène sa victime avec lui et dans un sens plus figuré on lui invente une histoire qu’on essaye de lui faire croire à tout prix.  De ce fait le terme bateau serait pour certaines interprétations utilisé comme étant lui-même le mensonge pour montrer l’idée d’immensité de cette supercherie, un moyen de locomotion qui serait trompeur qui peut emmener loin dans un monde imaginaire. Selon d’autres auteurs, le bateau serait une certaine confusion initiale avec le terme bateleur synonyme de saltimbanque qui associé au verbe monter va essayer grâce à la supercherie de trouver un moyen pour duper la personne en question.

Exemple d’utilisation : Les marins pêcheurs refusent de se laisser mener en bateau. Sur fond de divorce entre la base et ses représentants, les marins pêcheurs ont fait hier une démonstration de force en bloquant ports et dépôts de carburant. (L’Humanité)

Expressions françaises synonymes : Arrête ton char, mener en barque, monter un bateau

Signification : Mener une vie irrégulière et sans souci, comme celle que l’on prête traditionnellement aux artistes.

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remontent au XVème siècle, il faudrait commencer par une petite leçon d’histoire. En effet, à cette époque, il existait un peuple de nomades qui arriva en Europe pour s’installer en Bohème d’où le nom de bohémiens qui leur fut attribué. Selon les faits, ils auraient quitté l’Inde suite à l’invasion mongole pour essayer de rejoindre le vieux continent en vain. Disposant de peu de moyens, ils furent qualifiés de voleurs et de mendiants, vivant hors normes. C’est cette image de ces bohémiens de l’époque qui s’est appliquée à toute personne vivant en marge de la société comme les artistes  qui semblaient  avoir un rythme de vie hors norme.

Expression française synonyme : Mener une vie de patachon

Signification : Susciter des difficultés, chercher à gêner une entreprise, empêcher de progresser

Origine : Expression française attestée sous cette forme à la fin du XIXème siècle mais a existé auparavant en moyen français sous d’autres formes comme « un baston en la roue » par exemple. La métaphore viendrait de la méthode utilisée à l’époque pour freiner une charrette consistant  à faire frotter un bâton sur la roue. En effet, enfoncer un bâton entre les rayons la bloquerait brutalement.

Exemple d’utilisation : Son père m’a fait une crasse pareille au milieu des démarches que je faisais pour la nomination d ‘Achille, il a mis tout à coup des bâtons dans les roues. (G. Flaubert)

Signification : Se déjuger, se renier, reconnaître son erreur

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle d’origine anglaise passée récemment dans le vocabulaire de l’hexagone et adaptée dans le monde politique pour décrire celui qui avouerait ses fautes d’une manière aussi difficile que celle de manger son chapeau. Pourtant la question qui se poserait serait de savoir quel serait le rapport entre le verbe manger et le fait de se renier. En effet, il existe une espèce de confusion entre manger et avaler où avaler  évoque l’idée de descente, de prise de position humble car en vieux français signifie abaisser ou descendre vers l’aval de la rivière. De ce fait avaler son chapeau s’appuiera sur l’idée de résignation.

Signification : désigner par un geste du doigt (l’index en général)

Origine : Expression française qui a connu plusieurs interprétations selon les époques : En effet, elle a commencé par être employée dans le code de la politesse où elle serait proscrite au sens propre du terme. C’est tout simplement se servir de son index pour le comparer à une sorte de flèche indiquant une direction pour que l’interlocuteur puisse se fixer ou s’intéresser à l’objet en question.  A partir du XVème siècle, montrer du doigt va servir à désigner la réprobation ou la moquerie.

Expression française synonyme : Mettre à l’index

Signification : Prendre note de quelque chose pour se rappeler de le faire.

Origine : Expression française qui puiserait ses origines dans les habitudes du moyen-âge et même avant où l’écriture se faisait sur des tablettes enduites de cire. Plus tard et à partir du XVIème siècle elles se définiront comme étant des aide-mémoires.  Peu à peu les tablettes ont rejoint le milieu sportif et "inscrire ou écrire sur ses tablettes" va désigner les records effectués.

Exemple d’utilisation : Antoine Blondin, mis au courant, jure qu’il pulvérisera mon record dès que je l’aurai inscrit sur les tablettes. (R. Fallet/ Blachon)

Signification : Faire cesser une dispute, mettre fin à quelque chose

Origine : Expression française dont la forme actuelle date du XVIème siècle mais qui existait avant à savoir au XIVème siècle dans le sens d’appeler quelqu’un ou attirer son attention. En effet, à l’époque l’expression holà a bien été utilisée primitivement à l’usage des animaux et même des personnes pour leur imposer l’arrêt et métaphoriquement une querelle en cours.

Exemple d’utilisation : Nous voulons mettre le holà à ces dérives attestées dans toutes les sphères.

Signification : Prouver son manque d’expérience, de sottise et d’ignorance

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française du XVIIème siècle, il faudrait commencer par définir ce béjaune selon le dictionnaire de l’époque. En effet, le béjaune serait une forme contractée de bec jaune, couleur du bec des oiseaux jeunes et niais qui restent encore au nid. Selon d’autres interprétations qui vont toutefois dans le même sens, le béjaune serait un terme de fauconnerie désignant les rapaces inaptes pour la chasse au vu de leur jeune âge, reconnaissables grâce à une petite peau jaune sur le bec et plus tard le béjaune ou bec jaune s’employait pour désigner les nouveaux étudiants de l’université de Paris.

Expression française synonyme : Un blanc-bec

Signification : Être menaçant

Origine : Expression française dont les origines remontent à la première moitié du XVème siècle qui fait allusion au chien qui gronde en montrant ses crocs pour intimider son ennemi.  

Exemple d'utilisation : J'ai supporté jusqu'à ce jour vos folies et vos gamineries; mais aujourd'hui, voici qui passe la limite. Vous me traitez en camarade, c'est trop, et puisque vous m'y obligez, je vais montrer les dents pour la première fois.

Expression française synonyme : parler des grosses dents à quequ'un .

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme