F

Expressions françaises commençant par la lettre F

Signification : Se donner une apparence, simuler une attitude pour donner le change.

Origine : Expression française qui remonte au XIIIème siècle reste très usuelle qui viendrait de l’expression monter semblant signifiant tout simplement simuler ou se donner une autre apparence.

Expression française synonyme : faire mine de

Signification : prostituée

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. En ancien provençal, la fille perdue est la fille tombée. L’adjectif « perdue » prend ici le sen s de chute morale ou décadence. La partie plaisir envisagée par le phénomène de prostitution est délaissée et remplacée par une condition sociale impitoyable. L’expression fille publique serait de nos jours de moins en moins utilisée et serait remplacée par fille des rues.

Expressions françaises synonymes : fille publique, fille des rues

Signification : Se donner une apparence douce et inoffensive, se montrer aimable et arrangeant malgré ses sentiments pour obtenir quelque chose.

Origine : Expression française qui remonte au milieu du XVIIème siècle, longuement utilisée en parlant du chat pour prendre ensuite et par métaphore relative à l’animal en question qui se donne une apparence douce et inoffensive mais qui peut toutefois blesser. En effet, le chat est parmi les animaux celui qui peut retirer ses griffes et les ressortir à volonté.

Exemple d’utilisation : Faire la patte de velours, manière de parler figurée pour flatter ou caresser quelqu’un. Et de peur de les blesser faisait patte de velours. (D’Ablancourt : Dictionnaire comique)

Signification : Être démuni, sans argent

Origine : Expression française qui aurait existé à peu près au milieu du XIXème siècle sous la forme être fauché qui se baserait sur une métaphore agricole par la comparaison entre le champ qui vient d’être fauché et sur lequel il ne resterait rien et la bourse vide et donc de contenant nul.

Être fauché comme les blés aurait vu le jour à la fin du XIXème siècle et nous viendrait droit du dictionnaire argot de l’époque où le blé serait synonyme d’argent.

Exemple d’utilisation : Le travailleur, éclatant de santé dans un ravissant paysage d’été et fauchant en chantant alertement les blés ; mais on ne voit jamais l’image simple et vraie, le travailleur en sueur et fauché comme les blés. (J. Prévert)

Expression française synonyme : Raide comme un passe-lacet

Signification : Faire des dépenses de prestige, mener un train de vie qu’on ne peut soutenir, avoir un emballement passager pour quelque chose.

Origine : Expression française du milieu du XVIIème siècle où le violet, selon le dictionnaire de l’époque suggère l’idée de mort car il désigne une couleur sombre et plombée. L’idée de violence se fait sentir aussi car le feu violet est aussi violent qu’éphémère et qui donc va bientôt mourir.

Expression française synonyme : Feu de paille

Signification : Sortir sans permission

Origine : Expression française considérée comme récente puisqu’elle ne date que du début du XXème siècle où le terme mur évoquerait l’idée d’enfermement. Dans le cas précis de faire le mur, l’idée de prison, d’enfermement serait utilisée dans le sens contraire puisqu’il existe l’idée de sauter et donc de franchir ce mur pour retrouver la liberté. Faire le mur a largement été utilisée dans le milieu des militaires où le mur serait celui de la caserne et sortir sans permission, comme dans celui des lycéens internes qui sortent de l’établissement sans permission.

Exemple d’utilisation : Le groupe constatait l’absence de tout : Le caoutchouc a fait le mur…. Et on se met la ceinture électrique…(H. Barbusse)

Signification : Se multiplier de manière spontanée

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle qui puiserait ses origines dans le dictionnaire financier de l’époque où faire des petits s’appliquerait à l’intérêt de l’argent. La notion biologique de l’image relative à une femme en train d’enfanter semble logique à une époque où le capitalisme financier serait un phénomène naturel.

Signification : Se mettre à pleurer abondamment

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française assez ancienne puisqu’attestée au XIVème siècle, il faudrait définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. Le verbe fondre dans ce cas précis va exprimer l’idée de liquéfaction du corps symbolisant une grande quantité de larmes, ces dernières participant à la partie noble de l’individu et de ce fait leur abondance serait un signe de sensibilité.

Exemple d’utilisation : Ô, mon professeur, dit Jondrette, mon auguste bienfaiteur, je fonds en larmes ! Souffrez que je vous reconduise jusqu’à votre fiacre. (V. Hugo : Les misérables)

Expressions françaises synonymes : pleurer à chaudes larmes, pleurer toutes les larmes de son corps

Signification : Se terminer brusquement, sans donner les résultats attendus.

Origine : Expression française du milieu du XIXème siècle vulgarisée par H. Balzac qui dit-on viendrait du domaine de la marine où selon l’histoire un marin ayant vécu sur son bateau seul pendant plusieurs mois, aurait eu une vision d’une femme splendide sur le rivage et tenta de plonger pour la joindre quand il découvrit sa queue de poisson et comprend qu’il avait affaire à une sirène.

Exemple d’utilisation : Je me souvenais d’un chemin pris à droite, en allant vers la mer, avec de grands joncs sur les bords, c’était là ? Je m’engageais sur une piste qui semblait finir en queue de poisson, il y avait deux possibilités, à droite, à gauche. (L. Aragon : Blanche ou l’oubli)

Expression française synonyme : s'en aller en eau de boudin

 

Signification : Faire du tapage, beaucoup de bruit, provoquer du désordre

Origine : Expression française qui remonte à la fin du XIXème siècle qui puiserait ses origines dans la religion musulmane où le ramadan correspondrait à un mois de l’année où les musulmans doivent jeûner entre le lever et le coucher du soleil. Par contre le soir, dès la fin du repas, c’est les festivités tapageuses nocturnes qui commencent et ne s’arrêtent qu’à l’aube. Le passage de ramadan à ramdam est du selon certaines interprétations à la prononciation algérienne du terme à savoir ramdan qui francisé deviendra  ramdam.

Le terme a été aussi repris par l’argot des poilus pour désigner un désordre ou un évènement inattendu, par les prostituées au début du XXème siècle pourdécrire les ébats amoureux et enfin dans le langage provençal, les hurlements des loups dans les montagnes.

Expressions françaises synonymes : faire du boucan

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme