E

Expressions françaises commençant par la lettre E

Signification: Expression française signifiant être dans une dépendance totale à l'égard de quelqu'un ou de quelque chose.
Origine: Afin de comprendre cette expression française qui remonte au XVIème siècle et connaître ses origines, il serait utile de definir le terme "merci" en fonction du dictionnaire de l'époque. A l'origine "merci" se transcrivait "mercy" et s'explique par ce qui est abandonné au pouvoir, à la discrétion, à la vengeance d'autrui.
"Merci", transcrit ainsi fut une faveur ou récompense et vient du latin "mercedem" signifiant salaire ou prix. De ce fait notre expression française qualifie celui qui fixe un prix pour la libération de quelqu'un. Le combat sans merci est un combat à mort où le vainqueur ira jusqu'au bout de ses intentions.
Le merci de politesse dans l'usage courant comprend les mêmes principes et s'est installé d'abord comme grand merci, et le non merci symbole de refus a gardé de ses origines un accent de prière.
Signification: Expression française qui signifie être stupéfait.
Origine: Selon certaines explications cette expression française de la fin du XVIIIème siècle a tout d'abord apparu sous une forme differente dans la langue populaire où l'on disait rester comme baba en employant le terme baba comme un nom propre. Ensuite "baba "est devenu adjectif pour rentrer dans le langage familier actuel.
D'autres interprétations de cette expression française définissent "baba" comme une onomatopée qui marque l'étonnement et la personne qui reste baba a l'air tellement ahurie qu'elle n'arrive pas à prononcer un son intelligible. Le mot aurait été formé à partir de "ébahi" et de babines par redoublement de la syllabe "ba"
Il est à remarquer que cette expression française ne fait aucune reference au baba que l'on retrouve dans "il l'a dans le baba" qui signifie que quelqu'un s'est fait avoir ou escroqué. Dans cette expression française, le baba fait allusion au postérieur.
Signification: Expression française très ancienne qui sert à désigner le petit jour, au crépuscule ou à l'aube, quand le jour est si sombre qu'on ne saurait distinguer un chien d'avec un loup.
Origine: Il est à remarquer que cette expression française notifiée au XIII ème siècle est encore plus ancienne puisqu'on la retrouve dès l'antiquité, au II ème siècle avant JC où il est écrit "quand l'homme ne peut distinguer le chien du loup".
Le choix du chien et du loup peut s'expliquer par le fait que le chien symbolise le temps du jour, de la lumière et de l'activité alors que le loup est l'image de la nuit, l'ombre, la peur, l'heure où l'on se réfugie chez soi dans le sommeil et les cauchemars. Le jour guide et protège, la nuit égare et menace. Entre les deux c'est l'hésitation, le crépuscule, un passage tout aussi inquiétant. En effet, l'aube comme le crépuscule sont considérés comme des moments propices aux mauvaises rencontres et aux rendez-vous galants.
Signification: Expression française qui signifie "être en retard".
Origine Expression française dont les origines ne sont guère attestées et restent à l'état de supposition. Le terme "bourre" de cette expression française était un jeu de cartes dans les campagnes. Chaque joueur mise une somme égale, décidée en commun laquelle est partagée en fin de tour.Le joueur qui  n'a pas fait un seul pli est dit-on bourru et doit donc mettre sur le tapis le double de la somme réunie et partagée par ses adversaires. Si la malchance s'acharne sur un joueur, il devient "à la bourre" car il est véritablement plumé comme un pigeon.
Cette expression française connait une origine parisienne mais non prouvée et par conséquent douteuse.En effet dans l'argot parisien, "être en pleine bourre" signifie en pleine forme et bourrer voulait dire lutter et se concurrencer.
Il est à remarquer que cette expression française se retrouve en occitan, liée au contexte du jeu et fait reférence à la belote.
Le terme bourre a pris plusieurs sens figurés et souvent péjoratifs comme désordre pour influencer un tant soit peu la valeur de cette expression française.
Signification : inutile de se presser
Origine:
Cette expression du XIXème siècle puise son origine dans le milieu des ouvriers de certaines usines où la rémunération se faisait en fonction de la production. De ce fait, grâce à ce systéme, le salarié se devait de travailler suffisamment vite pour produire le maximum de pièces et de là obtenir une rémunération décente.
Par extension cette expression s'est généralisée à tous les milieux et une personne "aux pièces" était généralement pressée.
L'expression (Ne pas) être aux pièces a franchi les frontières et se retrouve en Afrique du Nord avec  le dicton "yekhdem bel yatach" traduite par "il travaille à la tâche" qui qualifie une personne travaillant rapidement.
Signification: Expression française qualifiant une personne absente, disparue et ne donnant aucun signe de vie.
Origine: Cette expression française du mililieu du XXème siècle fait appel au moyen de communication le plus usité de l'époque à savoir le téléphone. Cet appareil était différent de celui de notre époque puisque la mise en relation de l'appelant et de l'appelé était réalisée par une opératrice manuellement et tout abonné au téléphone pouvait signaler son absence au service des abonnés absents pour que ses interlocuteurs  en soient avisés .

Signification : Impressionner, éblouir

Origine : Expression française apparue au XVIIème siècle qui exprime par le choc visuel, la beauté d'un éclat chatoyant  pour arriver à l'exercice d'une grande séduction. Au niveau de sa forme, en mettre plein la vue se rapproche de mettre en plein pour dire atteindre le milieu d'une cible. Il est à remarquer que cette expression a commencé à se familiariser à partir du XIXème siècle et s'utilise de moins en moins et se transforme souvent en s'en foutre plein la vue.

Exemple d'utilisation : L'autre était un bohême fort quelconque, qui m'en mettait plein la vue pour des raisons tout à fait opposées à celles qui me faisaient apprécier la société du premier.

Signification : Expression française qualifiant un homme de bisexuel en d'autres termes d'homo et hétérosexuel à la fois.
Origine : Le choix du contexte maritime dans cette expression française serait à mettre en rapport avec des usages érotiques de quelques mots comme "corvette" et "frégate" signifiant d'abord femme puis ont viré vers la définition de l'homosexuel passif. Il se pourrait aussi que les marins ayant fait de longs périples sur des voiliers peuplée d'hommes tendent à basculer dans l'homosexualité pour une période déterminée avant de redevenir hétéro une fois à terre.  Dans le langage de la marine, le foc serait une voile située à l'avant du navire dans laquelle s'engouffre le ventet  peut être comparé à l'homosexualité.Selon d'autres auteurs moins calomnieux sur les comportements des marins, cette expression française utilise la métaphore des nouveaux bateaux de l'époque qui marchent avec deux moyens de propulsion à savoir la "voile" et la "vapeur"
Selon d'autres interprétations la vapeur serait liée aux senteurs féminines sujettes à moqueries masculines et elle pourrait donc se référer à l'aspect féminin de l'homme. Enfin, il se pourrait que le fait de "marcher à voile et à vapeur" se rattache à la symbolique de l'air qui est le souffle de vie et donc le père et l'eau qui est la naissance et donc la mère pour exprimer une dualité sexuelle.
Expressions françaises synonymes : Thème à deux façons, être bic et bouc

ÊTRE AU CREUX DE LA VAGUE: Expression française qui indique l'état d'une personne dans une mauvaise passe ou situation économique ou psychique. En effet le creux de la vague correspond métaphoriquement à la perte du dynamisme par opposition à la crête où l'élan est maximal.

Le mot creux est utilisé dans cette expression française pour montrer l'effondrement de la masse d'eau correspondant à un état moral dépressif.

Cette expression française est équivalente à "avoir le cafard"

Signification : Être mis à l'écart de l'activité générale

Origine : Expression française dont les origines remontent au XXème siècle qui se réfère au monde du football. Conformément aux règles de ce sport, la touche se définit comme une partie du stade où attendent les joueurs exclus du jeu ou ceux qui sont en attente d'entrer sur le terrain. Aussi, celui qui est mis sur la touche a commis une faute et qu'il est exclu du jeu.

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

http://bien-fait-pour-ta-gueule.com

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme