C

Expressions françaises commençant par la lettre C

Signification : Le rapport inégal des forces

Origine : Proverbe devenu expression française qui prendrait un rôle de conseil pour dire qu’il ne faudrait s’associer qu’avec ses égaux pour ne pas se compromettre. Elle serait vulgarisée par une fable de Jean de La Fontaine du même nom où il était question d’un voyage de compagnie entre un pot de fer et un pot de terre. Ce dernier était en fait une victime car il était mis en pièces rapidement par un heurt avec le pot de fer.

Exemple d’utilisation : Face à un père méchant, les uns-ces faibles dont je suis-prennent pour la vie entière l’habitude d’éviter ce qui peut rappeler le choc du pot de terre contre le pot de fer. (M. Leiris)

Signification : Faire des recherches vaines

Origine : Expression française qui puise ses origines dans l’histoire des croisades du XIème et XIIème siècle au moment de l’entrée en France des principes de l’alchimie cultivée par des savants venus de tous les coins de l’Europe appelés philosophes. Ils  formaient des compositions assimilant les principes du sel, souffre et mercure dénommés pierres qu’ils cherchaient à transformer en or et argent mais en vain. Aussi cette recherche vaine et espérée fut dénommée la pierre philosophale.

Depuis, notre expression a pris le sens figuré pour désigner celui qui consacre son temps et ses connaissances à des travaux stériles.

Signification : Manger de bon appétit

Origine : Expression française du XVème siècle qui s’employait au début concrètement pour décrire des animaux sauvages se gavant de nourriture en la déchirant avec leurs crocs. Plus tard et pris au sens figuré, l’adjectif belles va éliminer la métaphore de la cruauté pour transformer l’expression croquer à belles dents en manger de bonne faim.

Exemple d’utilisation : Elle le menait bon train, s’était fait acheter vingt-cinq mille francs de meubles, le croquait à belles dents, avec les artistes du théâtre de Montmartre. (E. Zola)

Signification : Endroit imprenable par la force

Origine : Expression française qui puise ses origines  dans un évènement de la politique de la fin du XIXème siècle. En effet et toujours selon l’histoire, le 51 de la rue Chabrol à Paris correspondait à l’adresse de l’imprimerie du grand occident de France qui serait un mouvement d’extrême droite  dont un des responsables serait un certain Jules Guérin. Le 12 août 1899, la police effectua une rafle dans l’immeuble en question ce qui poussa le responsable à s’y enfermer avec une quinzaine de partisans et résistèrent aux assauts de la police jusqu’au 20 aout puis quittèrent le fort chabrol menottes aux poings Aussi, depuis ce jour, un fort chabrol est passé dans le vocabulaire commun pour désigner un individu armé ou non parfois accompagné d’otages qui se retranche dans un immeuble entouré par les forces de l’ordre.

Signification : Interrompre toute relation, agir de manière à ne plus pouvoir revenir en arrière

Origine : Expression française récente puisqu’elle remonte au début du XXème siècle qui se baserait sur la définition même d’un pont qui va servir au propre comme au figuré à relier des êtres humains plus ou moins éloignés et difficilement accessibles dans le temps et dans l’espace. Couper les ponts reviendrait donc à briser les moyens qui vont permettre cet échange, ces relations et aussi faire table rase du passé.

Expression française synonyme : Être en rupture de ban

Signification : Se marier

Origine : Expression française d’origine latine que l’on retrouvait à l’époque sous la forme « justae nuptiae » signifiant l’établissement d’un mariage dans les règles. Le verbe convoler signifiant accourir ou voler vers va donner à ce dicton une connotation juridique à partir du XVème siècle. Quant au terme justes, il va appuyer l’idée du mariage effectué justement et sans erreurs, en d’autres termes légalement et avec légitimité. De nos jours convoler en justes noces reste utilisée de façon ironique dans le sens de voler dans les bras d’un homme pour dire se marier.

Exemple d’utilisation : Trois mois après, il convolait en justes noces avec sa maitresse. (Goron : L’amour à Paris)

Signification : Ce n’est pas chose facile

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française qui remonte au XIXème siècle, il faudrait commencer par définir la sinécure selon le dictionnaire de l’époque. La sinécure viendrait du latin « sine cura » signifiant sans travail ou sans souci et devient au moyen-âge, un bénéfice ecclésiastique accordé à un clerc pour lui permettre d’effectuer un travail de recherche sans assumer le travail religieux. A partir du XVIIème siècle, elle désigna un emploi n’impliquant aucun travail effectif.

Expressions françaises synonymes : Ce n’est pas de la tarte, ce n’est pas du gâteau

Signification : Se désavouer, renoncer honteusement à son opinion, se rétracter ou revenir sur ce qu’on a dit.

Origine : Expression française vieillie qui daterait de la fin du XVIème siècle où la palinodie viendrait d’une combinaison de deux mots grecs signifiant chanter de nouveau ou chanter  sur un autre ton. En français, chanter la palinodie reste utilisée dans le langage littéraire et a été reprise récemment dans le discours journalistique à propos des politiciens.

Exemple d’utilisation : Ce discours, où il a renié toutes ses précédentes déclarations est une honteuse palinodie.

Expression française synonyme : Retourner sa veste

Signification : ça fait très longtemps

Origine : Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir le bail. Au XVIème siècle, le bail serait l’action de bailler signifiant donner,  et le bail serait donc synonyme de don. A partir de cette date, ce même bail prend le sens de contrat par lequel le propriétaire s’obligerait à faire profiter le locataire d’un bien pendant un certain temps moyennant loyer. Ces genres de contrats relatifs au louage et au fermage sont généralement très longs et peuvent atteindre 99 ans pour certains baux de longue durée. C’est donc sur cet exemple de location de longue durée que s’appuie notre expression pour exprimer l’idée du temps qui passe entre deux événements.

Expressions françaises synonymes : la nuit des temps, il y a belle lurette, ça fait des lustres

Signification : Chose habituelle, pratique courante

Origine : Expression française dont les origines remontent au XVIIIème siècle a été vulgarisée par Diderot et joue sur l’équivoque du courant signifiant habituel et banal et monnaie courante dans le sens de monnaie qui a cours légal c'est-à-dire celle qui est utilisée légalement.

Exemple d’utilisation : Tiens, c’était un républicain patenté, tu vois le genre : « les principes sacrés de la démocratie, les devoirs du citoyen » seulement, il tenait une double comptabilité, et d’un compliqué. Tu me diras qu’aujourd’hui, c’est monnaie courante, mais je te parle d’il y a vingt cinq piges, après l’autre guerre. (A. Sergent)

Expressions Françaises

Newsletter

Recevez une fois par semaine notre newsletter des dernières expressions Francaises rédigées et publiées sur notre site.

Rechercher une Expression

Piège tes amis

Amis - Ennemies?

Piège les !!!!

https://www.bien-fait-pour-ta-gueule.com/

Couteaux

Tout le pays de Fayence

Pays de Fayence

 

 

 

 

Expressions Françaises est aussi sur Twitter

11

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme