Expressions Françaises

Signification

Trop couvert par crainte du froid, habillé chaudement

Origine de l’expression « couvert comme Saint-Georges »

Expression régionale marseillaise qui décrit celui qui est emmitouflé dans plusieurs couches de vêtements par crainte du froid. Elle viendrait dit-on de la légende de Saint-Georges de Lydda qui a terrassé le dragon. Ce saint a toujours été représenté couvert d’une grosse armure pour le protéger et qui semblerait un excès de protection et ce dans  tous les domaines que ce soit la guerre ou le froid.

L’expression en question aurait été inventée par les gens de la région et ce ci s’explique par le fait que dans le sud, il fait toujours beau et qu’il n’est pas nécessaire de se vêtir outre mesure.

 

Signification

Aller au gré des circonstances, librement et sans contraintes

Origine de l’expression  « aller à la va-comme-je-te-pousse »

Expression française basée sur une métaphore simple à interpréter. Elle rappelle le bateau qui se laisse emporter par le vent en errant sans but pour voir où le courant mène. Cela rappelle de fait d’errer sans plan ni rigueur, de manière désordonnée et naturelle.

Toutefois, le verbe « pousser »  peut être pris dans son sens propre avec le fait d’y voir un signe du destin qui pousse vers l’inconnu et il prendrait  donc dans ce cas une valeur d’assertion. Le verbe « aller » va exprimer l’acceptation. Selon d’autres explications, le verbe pousser prendrait le sens de grandir ou croître n’importe comment.

Ce serait plutôt la morphologie de l’expression qui prêterait à quiproquo car sa construction démontre un tout indissociable ce qui ferait que cette locution adverbiale serait invariable.

Exemple d’utilisation

Les rapports continuaient de bric et de broc, va comme je te pousse, sans que ni l’un ni l’autre y eût beaucoup de plaisir ; un reste d’habitude, des complaisances réciproques, pas davantage. (E. Zola : L’assommoir)

Expression française synonyme

A la fortune du pot

Signification

Perdre un avantage important ou prendre un risque inutile

Origine de l’expression « se brûler les ailes »

se bruler les ailesExpression française qui puise ses origines dans la mythologie grecque. Selon la légende Dédale et son fils Icare furent enfermés dans le labyrinthe dont les sorties étaient méticuleusement gardées. Dédale trouva quand même une solution consistant à confectionner des ailes et les coller sur ses omoplates et celles de son fils  pour pouvoir s’enfuir. Mais comme ses ailes étaient collées sur leurs corps avec de la cire, le père avertit son fils de ne pas s’approcher du soleil.

Il faut croire que depuis la nuit des temps, la jeunesse écoute rarement. Icare, tenté par cette luminosité et grisé par l’ivresse de l’altitude, il frôla le soleil et la chaleur lui brûla les ailes. Privé de son moyen de locomotion dans les airs, il tomba et se mourut au fond des mers.

Les personnes ne connaissant pas cette histoire continuent de penser que l’expression fait référence à l’insecte qui se brûle en  s’approchant trop près des flammes.

Signification :

Reprendre son activité ; se remettre de nouveau sur la bonne voie après une période difficile ; se rétablir ; se redresser.

Origine :

selle expressionIl n'existe pas une origine précise de cette citation. La selle, le mot désignant l'objet posé sur le dos de la bête permettant au cavalier de s'installer confortablement fait allusion, dans cette expression, à une bonne position et une situation confortable qui permet d'avancer.

Se remettre en selle, est donc de fait de se réssaisir après une étape/période d'égarement et de se remettre au travail.

Signification

Être impatient et anxieux

Origine de l’expression « être sur des charbons ardents »

charbon ardent expressionExpression française qui puise ses origines dans l’univers de la torture. En effet, il fut un temps où l’on torturait des gens en les mettant sur des charbons ardents. Ce supplice que l’on infligeait consistait à obliger une personne à rester debout dans une fosse remplie de charbon ardent sans chaussures. La douleur provoquée par les brulures de la braise l’empêchait de rester en place et elle était donc obligée de sautiller sur place pour limiter un tant soit peu le contact avec le parterre brulant. Ces gestes faisaient en sorte que le torturé s’épuise rapidement.

C’est donc le sens propre de l’effet de cette torture qui aurait donné naissance à l’expression décrivant une personne anxieuse, incapable de se concentrer et qui n’arrête pas de gesticuler.

Expression française synonyme

Ne pas tenir en place

Signification

Avoir une subite illumination, comprendre quelque chose de manière brusque

Origine de l’expression « faire tilt »

faire tiltPour comprendre les origines de cette expression familière, il faudrait définir le terme « tilt ». En effet, ce fameux tilt viendrait de l’anglais et serait une action de basculer. Mais ce terme entra vie dans le jeu de billard électrique où il annonce la fin d’une partie. C’est pour cela que ce fameux tilt a pris en premier lieu le sens de « échec »

De nos jours, faire tilt signifie comprendre tout d’un coup par allusion à l’apparition de ce fameux signal lumineux sur le flipper.

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme