Expressions Françaises

Signification

Parler ou agir énormément pour des résultats peu ou pas significatifs, se dépenser en vaines activités

Origine de l’expression « brasser de l’air »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faudrait commencer par définir les termes qui la composent selon le dictionnaire de l’époque. Dans le cas de notre expression, le vent prendrait plutôt sa définition du XIIème siècle où il désigne la vanité et le vide. Par ailleurs le même sens  se retrouve dans  une autre expression, à savoir « c’est du vent ».

Par contre le verbe « brasser » dans le sens de faire du vent est largement utilisé dans la région du Sud-est mais il ne cherche en aucun cas à stigmatiser une vaine activité mais une action répétitive et lassante.

Expressions françaises synonymes

Brasser du vent, parler pour ne rien dire, remuer de l’air

Signification

Se moquer de tout et de tout le monde

Origine de l’expression « se moquer du tiers comme du quart »

Afin de mieux comprendre les origines de cette expression française, il faut tout d’abord essayer de comprendre le choix spécifique de ces deux fractions numériques, à savoir le tiers et le quart.

Dans ce cas précis, le tiers et le quart ne sont pas à proprement parler des proportions mais servent à désigner la troisième et la quatrième personne, peu importe lesquelles et plus simplement n’importe qui ou tout un chacun. C’est pour cela que le fait de se moquer du tiers comme du quart conduit à se moquer royalement de tout le monde.

Exemple d’utilisation

Faut pas quitter les bonnes convenances, je le dis toujours et n’importe où. Dès qu’on se permet des latitudes, qu’on s’en fout du tiers comme du quart, on ne sait plus comment ça se déroule, aucune surprise aux pires excès. (L.F Céline, le pont de Londres)

Expressions françaises synonymes

S’en moquer comme du grand turc, s’en moquer comme de l’an quarante, s’en moquer comme de Colin-Tampon

Signification

Expression ironique d’incrédulité

Origine de l’expression « mon œil »

Expression française tirée d’une autre expression, à savoir « il n’y en a pas plus que dans  mon œil », qui serait synonyme de « pas du tout ». Elle va donc servir de référence à la perception et l’œil est choisi pour insinuer que la personne ne voit rien de tel et que son œil est un véritable témoin de ce mensonge révélé. En effet, si l’œil ne voit pas c’est que l’acte en soi ne peut être prouvé.

Exemple d’utilisation

Tu veux te tirer ! Tu veux repartir en vadrouille ! Où ça ? Dans le fond des mers ? Fond des mers ! Mon œil ! Ah laisse moi Irène (LF Céline : Mort à Crédit)

Expression française synonyme

C’est ça !

Signification

J’ai trouvé

Origine de l’expression « Eurêka »

eurekaExpression française qui puise ses origines dans le grec ancien. En effet, elle fut prononcée par Archimède qui était à la fois savant, mathématicien et ingénieur grec de l’antiquité.

Ce serait dit-on Hiéron II qui aurait demandé à Archimède si sa couronne serait constituée seulement d’or ou elle comprenait d’autres alliages qu’il était obligé d’identifier. Après de vaines recherches, la réponse fut trouvée dans  son bain. En effet, dans  sa baignoire il découvrit que tout corps plongé dans un liquide va subir une poussée verticale de bas en haut égale au poids du liquide dépassé.

Toutefois, il existe certains savants qui renient les origines citées supra pour affirmer qu’Archimède aurait  plutôt prononcé cette sentence après avoir découvert la solution au problème, en courant nu dans les rues de la ville qu’il habitait à l’époque.

C’est donc à partir de là que l’expression eurêka s’utilise pour dire qu’une solution à un problème difficile à résoudre a été trouvée.

Signification

Selon le Dictionnaire des Expressions et Locutions, le caquet de l’accouchée rassemble les conversations et bavardages des réunions féminines qui se tenaient autour du lit des femmes en couche.

Origine de l’expression « le caquet de l’accouchée »

Expression proverbiale française du début du XIVème siècle qui se baserait sur une tradition de l’époque. Le rite en question exigeait que l’accouchée soit tenue de tenir cercle avec les amies qui venaient aux nouvelles et à ce titre, elle se devait pour bien les recevoir d’un luxe de représentation exagéré en fonction de sa fortune et de son rang.

C’est pour cela que l’accouchée se devait de décorer sa chambre des plus belles tentures et faire étaler ses bijoux les plus précieux, enfin ce qu’on appelait à l’époque son monde féminin. Par ailleurs, l’accouchée était généralement placée sur un lit magnifique come un roi sur un trône pour se montrer bien parée et resplendissante aux yeux émerveillés des convives.

Mais ce « caquet de l’accouchée » comme on le prénommait à l’époque viendrait d’une satire prénommée «  les caquets de l’accouchée » qui serait composée de plusieurs cahiers qui faisaient référence à cette coutume consistant à visiter l’accouchée pour écouter les commérages.

Expression française synonyme

Tailler une bavette

Signification

Se montrer tout à fait résigné aux volontés de sa femme

Origine de l’expression « suivre l’Evangile des quenouilles »


lvangile des quenouillesAfin de mieux comprendre les origines de cette expression, il faudrait commencer par définir ce qu’est l’évangile des quenouilles. Cet Evangile en question est censé être un recueil des propos tenus par six matrones durant les veillées d’une semaine et ce au XVIIIème siècle. Ces discussions traitent de beaucoup de sujets comme les maladies, les recettes, remèdes, dictons, enfin toutes les préoccupations quotidiennes d’une femme de l’époque.

L’Evangile des quenouilles est né à une époque où la magie et les travaux de sorcellerie avaient cours. Il se définissait comme un répertoire de croyances populaires de Flandre et de Picardie qui vont refléter les soucis et les espoirs des femmes de la région en question.

Selon d’autres interprétations, suivre l’évangile des quenouilles viendrait d’un usage ancien de la chevauchée de l’âne où un homme est promené sur la bête en question avec une quenouille au côté pour entendre chanter des couplets dénommés « évangile des quenouilles » pour exalter sa patience ressemblant beaucoup à celle d’un ange.

Expressions françaises synonymes

Le caquée de l’accouchée, brève de comptoir

 

Annuaire des expressions françaises existantes ou à créer. Une simple inscription gratuite vous permet de poster votre expression française expressions francaises joomla formation joomla annuaire de referencement gratuit communique de presse annuaires de sites bts tourisme